Forum dédié aux séries de tous les pays
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nuit de tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Une nuit de tempête    Mar 29 Mar - 16:31

Une nuit de tempête …


Auteur : Ze Lamelie
Série dont est tirée la fiction : Les Vacances de l'amour
Rating : tout public
Disclaimer : les personnages appartiennent à Jean Luc Azoulay
Note :la première partie est la Participation au concours n°5 annulé




C’était la tempête à Love Island, Jeanne se retrouvait seule à la cabane car Nicolas et José étaient partis à Anguilla pour un charter, elle avait tout calfeutré mais elle n’était pas rassuré. Soudain elle entendit quelqu’un frappait à la porte.
*
Elle prit la batte de base-ball que gardait toujours Nicolas et cria : Qui est-ce ?.

Christian : C’est moi, Christian

Jeanne : Christian, mais qu’est-ce que tu fais là ? Tu es trempé.

Christian : Je me suis laissé surprendre et j’étais près d’ici , je me suis dis que je viendrais ici le temps que ça se calme.

Jeanne : Tu as bien fait, tiens voilà de quoi te sécher.

Jeanne lui tendit une serviette.

Christian : Merci. C’est dingue comme le temps change vite.

Jeanne : Oui, c’est vrai.

Christian : Tu es toute seule ?

Jeanne : Oui, Nicolas est à Anguilla avec José.

Christian : Tu as pas peur de ce temps ?

Jeanne : Non, j’ai l’habitude.

Christian sentant que Jeanne mentait : Tu es sûr.

Jeanne : Bon, ok, je suis pas très rassuré. Mais je nierais te l’avoir dit.

Christian : D’accord. Tu aurais pu aller chez les filles ou chez Béné et Jimmy non ?

Jeanne : Non, pas envie de les déranger et puis comme tu l’as dit la tempête est arrivé très vite.

Soudain un grand coup de tonnerre, les fit sursauter. Jeanne se blottit contre Christian.

Christian : Je croyais que tu avais pas peur.

Jeanne : Te moques pas.

Christian : Je me moques pas je t’imaginais pas avoir peur c’est tout.

Jeanne : Oui, mais en même temps on se connaît peu.

Christian : C’est vrai.

Jeanne : Je sais ce que m’a raconté Nicolas sur toi.

Christian : Ah j’ai peur.

Jeanne : Non, ça va. Il t’a toujours considéré comme un frère, tu sais. Il est content que tu sois là.

Christian : Pour moi aussi, c’est comme un frère. J’aurais jamais du partir comme je l’ai fais à l’époque.

Jeanne : Oui, mais il faut faire des erreurs dans la vie, le principal c’est que tu le saches aujourd’hui que tu n’aurais pas du.

Christian : Oui, tu as raison. Il a de la chance de t’avoir.

Jeanne : Merci. Je sais pas.

Christian : Tu dis ça à cause d’Hélène ?

Jeanne : Oui, en partie, leur lien est encore fort et je sais pas si je peux lutter contre ça.

Christian : C’est toi qu’il aime aujourd’hui, il est heureux avec toi. Arrête de penser ça. Tu es une femme géniale, sincère, indépendante, belle. Franchement tu veux que je te dises quelque chose si tu étais pas avec Nicolas. J’aurais pu craqué pour toi.

Jeanne génée : Merci. Tu es toi aussi pas mal, et j’aurais pu craqué pour toi aussi.

Christian et Jeanne se turent. Ses révélations les avaient tous les deux troublées. Pendant ce temps dehors, la tempête continuait de faire rage. La cabane bougeait. Jeanne se rapprocha de Christian. Il la serra dans ses bras. Jeanne se serra un peu plus contre lui. Jeanne et Christian se regardèrent. Leurs visages se rapprochèrent, leurs lèvres se frôlèrent. Puis Jeanne s'éloigna, non, elle ne pouvait pas. C'était juste la tempête et le fait d'être seule, c'était Nicolas qu'elle aimait.

Christian : Je … je suis désolée.

Jeanne : Ce n'est rien, on s'est laissé emporté.

Christian : Oui ce n'est rien.

Mais tous les deux étaient troublées par ce qui s'était passé. Puis à nouveau un coup de vent fit bouger la cabane et fit sursauter Jeanne et Christian qui se retrouvèrent à nouveau dans les bras l'un de l'autre. Leurs visages se rapprochèrent à nouveau et leurs lèvres se rencontrèrent. Leurs sens s’embrasèrent alors et ils s’embrassèrent avec plus de fougue, ils sentirent leurs corps frissonné. Le désir se fit de plus en plus fort. Christian passa ses mains sous le tee-shirt de Jeanne et commença à la déshabiller. Jeanne en fit de même avec Christian. Christian embrassa le corps de Jeanne et l’allongea sur le lit. Jeanne embrassait aussi le torse de Christian. Ils n’étaient plus qu’un. En plein cœur de la tempête, un cri, le cri de jouissance de Jeanne se fit entendre.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Une nuit de tempête    Mar 29 Mar - 16:31

Le lendemain.

Dehors, le ciel s'était apaisé. Jeanne regardait Christian à côté d’elle dans ce lit. Elle était partagée entre le sentiment d’avoir vécu une nuit unique et magnifique et la culpabilité d’avoir trompé Nicolas avec son meilleur ami. Nicolas reviendrait dans la journée, et elle ne savait pas où elle en était. Elle embrassa le torse de Christian. Christian se réveilla et regarda Jeanne, il eut un sourire.

Christian : Bonjour.

Jeanne : Bonjour.

Puis son visage s’assombrit, c’était la femme de Nicolas, il n’aurait jamais dû faire ça. Jeanne savait ce qu’il pensait.

Christian : Je … vais partir, rentré à l’hôtel.

Jeanne : Je sais ce que tu penses, on aurait jamais du faire ça. Je le pense aussi. Mais je sais aussi que j’ai passé une nuit magique.

Christian : Non, ne dit pas ça. Ça me donne encore plus envie de t’embrasser.

Jeanne : Je voulais que tu le saches avant que tu partes. Avant qu’on fasse comme si rien ne s’était passé.

Christian : Tu crois qu’on y arrivera.

Jeanne : Je l’espère.

Christian sortit de la cabane, déboussolé. Jeanne aussi était paumée. Elle aurait voulu le retenir, l’embrasser mais elle ne pouvait pas. Cette nuit devait rester unique, un souvenir, un secret.
Quelques heures plus tard, Nicolas rentra et retrouva sa femme. Il embrassa Jeanne, Jeanne lui rendit son baiser mais elle pensait à Christian, elle ne pouvait s’empêcher de penser à la nuit dernière.

Christian à son hôtel, sur son lit, pensez aussi à Jeanne et à cette nuit. Il n’aurait jamais imaginé ça, et pourtant, maintenant la seule solution pour lui était d’éviter Jeanne. Mais vu qu’elle travaillait avec Nicolas c’était quasi impossible. Rentrer en métropole serait la meilleure solution. Mais les autres ne comprendraient pas, il venait à peine d’arriver. Ou alors il pourrait croire qu'il partait à cause de Johanna, que la voir heureuse avec José lui était impossible. C'est ça il allait partir.

Jeanne pensait à Christian, elle ne pouvait s'en empêcher. Elle essayait de se concentrer sur Nicolas. Mais sans cesse, les images de la nuit revenaient dans sa tête. Elle ne devait pas y penser. Nicolas était l'homme de sa vie. Sa nuit avec Christian aussi magique soit elle avait été une erreur.

Christian dans la journée décida d'aller voir Nicolas pour dire qu'il partait. Il avait pris son billet, il partirait le lendemain. Jeanne était là, elle l'entendit dire qu'il s'en aller, qu'il ne pouvait pas faire autrement. Nicolas et José ne comprenaient pas et voulaient qu'ils restent. Jeanne savait mais ne pouvait rien dire.

Il laissa Nicolas et José et jeta un dernier regard à Jeanne avant d'aller prévenir les filles. Les garçons décidèrent de faire une fête pour le départ de leur ami à la cabane. Ils appelèrent les filles et demandèrent à Christian de venir à la cabane pour leur dire au revoir.

Ils lui firent la surprise et la fête bâtait son plein malgré la tristesse du départ de Christian. Jeanne s'était éloignée et s'était assis sur la plage et regardait l'horizon. Elle était triste du départ de Christian. Il partait à cause de leur nuit. Elle n'avait pas envie de le laisser partir mais elle ne pouvait pas lui demander de rester. Elle retourna à la fête. Christian ne semblait pas si triste de partir.

Ce soir là aprés le départ de tout le monde, elle n'arrivait pas à dormir alors que Nicolas dormait très bien. Jeanne prit son vélo sans faire de bruit et alla jusqu'à l'hôtel de Christian. Elle devait lui parler.
Jeanne frappa à la porte de Christian.

Christian : Qu'est ce que tu fais là ?

Jeanne : J'avais besoin de te parler.

Christian : de quoi ?

Jeanne : Je veux pas que tu partes.

Christian : Il le faut, je ne peux pas regarder Nicolas en face aprés ce qu'on a fait et te voir avec lui me fait trop de mal.

Jeanne : Je sais mais ce que je ressens depuis la nuit dernière pour toi m'a pris par surprise. Je sais plus ou j'en suis.

Christian : C'est pour ça qu'il faut que je parte, tout allait bien avec Nicolas, je veux pas gâcher ce qu'il vous unit.

Jeanne : Et si notre nuit l'avait déjà gâché , je n'ai pas cessé de penser à toi toute la journée. Pendant la soirée, j'avais qu'une envie, te prendre dans mes bras et te dire de rester.

Christian : Va t-en s'il te plait. J'ai envie de t'embrasser.

Jeanne au lieu de s'en aller l'embrassa, il la souleva et l'allongea sur le lit. A nouveau, le désir fou qu'ils avaient l'un de l'autre leur fit oublier tout le reste. Au petit matin, Jeanne se réveilla dans les bras de Christian. Elle lui embrassa une dernière fois le torse avant de s'habiller et de s'en aller. Nicolas dormait toujours quand elle rentra à la cabane. Elle le regardait dormir que devait-elle faire laisser partir Christian malgré la nuit qu'il venait de passer ou partir avec lui au risque de le regretter si entre Christian et elle ça ne marchait pas. Elle commença à faire sa valise , appela un taxi et écrit un mot pour Nicolas. Comment lui dire en face , qu'elle le quittait pour son meilleur ami ? Elle savait que c'était lâche mais c'était le meilleur choix si elle avait trompé Nicolas, c'est qu'elle ne l'aimait plus. Même si rien n'était sur avec Christian, elle savait une chose c'est qu'en ce moment c'était avec lui qu'elle avait envie d'être et qu'aimer c'était prendre des risques. Elle prit sa valise, regarda la cabane une dernière fois et prit le taxi en direction de l'aéroport.

Quand Christian la vit à l'aéroport, quelques minutes plus tard avec sa valise.

Christian : Mais qu'est ce que tu fais là ?

Jeanne : Je pars avec toi.

Christian : Quoi , mais et Nicolas et ta vie ici ?

Jeanne : Si j'ai trompé Nicolas avec toi c'est que je ne l'aime plus autant qu'avant et ma vie j'ai envie qu'elle soit avec toi.

Christian l'embrassa et la souleva de terre et la serra fort contre lui. Il était heureux. Ils prirent l'avion main dans la main pour un nouveau départ.

FIN.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une nuit de tempête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le centre Européen de prévisions de tempêtes alerte la Tunisie
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80
» Les métiers de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des séries :: Créations :: Fan Fictions :: Fan Fictions Tétralogie HG Terminés-
Sauter vers: