Forum dédié aux séries de tous les pays
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avant toi..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5481
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 35
Localisation : drome

MessageSujet: Avant toi..    Mar 29 Mar - 15:31

Avant toi ...


Auteur : Ze Lamelie
Série dont est tirée la fiction : Les Mystères de l'amour
Rating : tout public
Disclaimer : les personnages appartiennent à Jean Luc Azoulay
Note : Cadeau pour Marion pour l'opération de noel 2015

Cathy avait retrouvé ses amis alors que tant d’années avaient passés c’est comme si tout était comme avant. Elle avait vite retrouvé la complicité avec Hélène. Hélène qu’elle sentait heureuse et épanouie auprès de Peter. Peter l’aimait et l’adorait, ça se voyait.

Christian débarqua à la maison après sa dispute avec Fanny à propos des Etats-Unis.
Christian : Cathy mais …
Hélène : C’est José qui l’a retrouvé par hasard.
Christian : Je suis tellement content de te voir.
Cathy : Moi aussi, tu n’as pas changé.
Christian : Toi, au contraire, tu es encore plus belle que dans mes souvenirs.
Cathy : Toujours aussi flatteur.
Christian : C’est sincère.

Cathy trouvait à Christian un charme, qu’il n’avait pas à l’époque. Ils partirent faire le tour du jardin ensemble.

Cathy : C’est vraiment superbe.
Christian : Toi aussi, j’en reviens toujours pas que tu sois là. Ça fait tellement longtemps.
Cathy : Oui, je ne pensais jamais vous revoir. Dieu bénisse le hasard que José ai ouvert ma galerie ou j’expose mes photographies.
Christian : Tu es photographe ? Tu sais que je l’ai été aussi à une époque même si finalement j’ai abandonné pour reprendre la musique.
Cathy : Ah oui, faudra que tu me montres ce que tu faisais.
Christian : D’accord et tu me montreras les tiennes.
Cathy sortit une carte de sa poche : Voilà l’adresse de ma galerie et elle prit un stylo et rajouta son numéro. Et voilà je t’ai rajouté mon numéro.
Christian : Merci.
Cathy : Je peux te poser une question ? Oui, j’ai entendu parler de Fanny Greyson avec qui tu as écris des chansons, c’est ta petite amie ?
Christian : Oui, ou en tout cas elle l’était.
Cathy : Pourquoi elle l’était ?
Christian : Elle va partir aux Etats-Unis pendant trois mois et elle ne m’a rien dit.
Cathy : Tu l’as laissé s’expliquer au moins.
Christian : Pas besoin, de toute façon, je sais très bien qu’elle doit partir pour sa carrière. Je ne suis que le looser qu’elle doit laisser derrière elle.
Cathy : Tu crois vraiment qu’elle serait avec toi si elle pensait que tu étais un looser. Elle t’aime, elle l’a même dit à la télé. Laisse là s’expliquer.
Christian : Oui, tu dois avoir raison. Merci de m’avoir parlé.
Cathy : De rien. Heureuse d’avoir pu t’aider. On rentre, je commence à avoir froid.
Christian : Attends.
Christian enleva sa veste et l’a mis sur les épaules de Cathy qui était face à lui. Leurs visages étaient très proches. Ils se rapprochèrent et s’embrassèrent. Les deux arrêtèrent très vite le baiser conscient qu’ils faisaient une bêtise.
Cathy : Je suis désolé.
Christian : Non, c’est moi.
Ils repartirent vers la maison et firent comme si rien ne s’était passé. Fanny arriva avec Sam et ils expliquèrent tout à Christian. Christian et Fanny se réconcilièrent sous les yeux de Cathy qui sentait un pincement au cœur.

Cathy rentra chez elle. Elle ne savait pas ce qu’il se passait dans sa tête mais Christian occupait toutes ses pensées. Il fallait qu’elle les enlève de sa tête mais quand elle vit l’homme qui l’attendait chez elle, c’était peine perdue. Elle rompit avec lui. Christian avait changé, elle le trouvait plus sensible, ou en tout cas il le montrait plus qu’à l’époque. Mais il était avec une autre, il fallait qu’elle arrête d’y penser.

Le lendemain

Christian appela Cathy lui demanda s’il pouvait venir à la galerie.

Cathy aurait voulu lui dire non, elle avait peur d’être en face de lui après la veille mais finit par lui dire qu’il pouvait venir.

Christian arriva à la galerie avec son book photo, lui aussi était anxieux. Malgré son amour pour Fanny, le baiser de la veille avec Cathy l’obsédait. Il ne savait pas comment il réagirait en face d’elle.

Christian entra dans la galerie, sur les murs des photographies en noir et blanc, toutes étaient faites avec gout, laissant la place au modèle avec un souci minutieux de chaque détail. Cathy regardait Christian observait la galerie. Elle le trouvait encore plus beau que la veille. Et elle avait peur de son avis sur son travail, cela pouvait paraître bizarre, elle ne l’avait pas vu depuis plus de 20 ans mais son avis lui importait.

Christian : Tes photos sont magnifiques.

Cathy : Merci.

Christian : Montre-moi les tiennes.
Christian sorti son book photo, et le montra à Cathy. Cette fois, c’était à Christian d’observer Cathy en train d’observer son travail. Lui aussi avait peur de son avis et lui aussi la trouver encore plus belle que la veille.

Cathy se retourna alors : J’aime beaucoup tes photos. Le cadrage , la lumière , dommage que tu es abandonné , tu as du talent.

Christian : Merci.

A nouveau, ils étaient très proches, et sans que ni l’un ni l’autre ne comprennent ce qu’il se passait. Ils s’embrassaient. Très vite, ils s’arrêtèrent.

Christian : Je n’aurais pas du venir.
Christian allait partir.
Cathy : Attends, je … ne veux pas que tu partes.
Christian : Je n’ai pas envie de partir mais je ne peux pas faire ça à Fanny.
Cathy : Et si c’était un signe pour dire que tu dois la laisser partir …
Christian : Je ne sais pas, je ne sais plus.

Christian parti mais se retourna une dernière fois et embrassa Cathy. Cette fois ni l’un ni l’autre n’arrêta le baiser. Christian finit par partir conscient qu’il ne savait plus ou il en était, il était perdu entre l’attirance qu’il avait pour Cathy et son amour pour Fanny. Que pouvait-il faire ? La solution serait de laisser partir Fanny aux Etats-Unis, vivre son histoire avec Cathy mais que ce passerait-il au retour de Fanny ?

En rentrant à la maison, il retrouva Fanny et fit comme si tout allait bien. Dans les jours qui suivirent, il évita Cathy mais il n’arrêtait pas de penser à elle. Fanny avait décidé de rester car elle ne pouvait se passer de lui. Il s’en voulait de ne pas savoir ou il en était. Il finit par dire à Fanny qu’il la quittait, elle devait partir aux Etats-Unis, pour elle et aussi pour eux. Pour que leur musique traverse les frontières. Fanny pleura mais Christian s’en alla. Il partit à la maison, leur dit pour la rupture avec Fanny. Cathy était passée les voir. Intérieurement, elle était heureuse. Mais elle avait peur aussi que dans trois mois tout soit remis en question. Christian alla mettre ses affaires dans sa chambre. Cathy s’éclipsa.

Cathy arriva derrière Christian alors qu’il était en train de décharger sa valise. Il ferma la porte et l’embrassa.

Cathy : Tu es sure de ce que tu fais ?
Christian : Non, mais je ne pouvais pas continuer alors que tu m’obsédais.
Cathy : Ah oui, je t’obsède.
Christian : Oui.

Christian l’embrassa à nouveau et le baiser se fit de plus en plus passionnel, ils finirent par faire l’amour mu par leur attirance réciproque qu’ils avaient trop longtemps ignoré.

Cathy : J’ai du mal à y croire.
Christian : Moi aussi.
Cathy : Par contre, il faut que je parte et que les autres ne sachent pas que je sors de ta chambre, je préfère attendre avant qu’il sache pour nous deux.
Christian : Moi aussi.
Cathy : On se retrouve chez moi ce soir ?
Christian : D’accord. Je dirais aux autres que j’ai besoin de prendre l’air ou de voir José.
Cathy : A ce soir.
Cathy l’embrassa et parti.

Christian resta un moment allongé, repensant à Cathy, il avait hâte de la retrouver le soir même.
Il finit par s’habiller et sorti de sa chambre pour aller retrouver les autres.
Hélène : ça va, mon petit Cricri ?
Christian : Oui, Hélène tout va bien. C’est moi qui ai préféré quitter Fanny pour qu’elle soit libre.

Cathy et Christian se voyaient le plus souvent chez Cathy. Christian avait repris la photographie. Ils travaillaient ensemble. Bien sur, Cathy avait peur qu’au retour de Fanny, leur histoire soit remise en question. Mais elle vivait le moment présent, leur histoire, l’impression d’être vivante et heureuse et que tout irait bien.

Fanny appela Christian dés son retour. Christian alla la voir pour lui dire que rien n’avait changé, qu’il était sur de sa décision d’autant plus qu’il était heureux avec Cathy. Ils s’étaient donné rendez-vous dans un café.
Quand Christian vit Fanny, toute leur histoire lui revint en mémoire et il douta. Non, il avait pris la bonne décision. Il ne devait pas douter.
Fanny : ça me fait plaisir de te voir, tu m'as énormément manque.

Christian : Moi aussi, je suis content de te voir. C'était comment les Etats-Unis.

Fanny : Bien, mais tu m'as manqué. J'arrêtais pas de penser à toi.

Christian : Fanny, c'est fini, je n'ai pas changé d'avis car tu es revenu.

Fanny : Je t'aime.

Fanny l'embrassa et Christian malgré lui , lui rendit son baiser. Fanny l'entraina à la voiture et ils firent l'amour. Christian s'en voulait d'avoir pas su résister.

Christian : J'aurais jamais du.

Fanny : Mais si, on va reprendre notre histoire.

Christian : Non, tu ne comprends pas, j'ai quelqu'un d'autre, et …je viens de la tromper avec toi, je me dégoûte.

Il s'en alla, laissant Fanny complètement perdu.

Cathy comprit en voyant Christian, qu'il l'avait trompé avec Fanny. Elle lui dit de partir et de plus jamais revenir et éclata en sanglots. Elle avait cru en leur histoire. Elle aurait jamais dû.

Christian : Je me dégoûte pour ce que je t'ai fait.

Cathy : Tu aimes encore Fanny , nous deux c'était juste parce qu'elle était pas là c'est tout.

Christian : Non, tu n'as pas le droit de dire ça. J'ai aussi cru que rien ne changerait avec le retour de Fanny. Je ne pensais vraiment pas retomber dans ses bras. Pour moi, c'était toi, uniquement toi.

Cathy : Oui, mais tu es retombé dans ses bras. Va t-en , je veux plus te voir.

Christian : Oui, mais je lui ai immédiatement dit que j'aurais pas du et que je me dégoûtais de l'avoir fait.

Christian finit par partir, laissant Cathy en pleurs. Il alla à la maison et alla directement dans sa chambre. Il ne voulait voir personne et il pleura d'avoir tout gâché, encore une fois.

Nicolas vint frapper à sa porte : Christian , qu'est-ce qu'il y a ?

Christian : Il y a que je suis un salaud, laisse-moi.

Nicolas : Je suis sur que non , qu'est ce qu'il s'est passé ?

Christian : Il s'est passé que j'ai couché avec Fanny alors que je suis avec Cathy depuis 3 mois , que Cathy m'a fichu dehors car elle a compris ce que j'avais fais et que je me dégoûte , j'aime Cathy et je ne veux pas la perdre. Je sais même pas pourquoi j'ai fait ça mais quand Fanny m'a dit qu'elle m'aimait toujours , j'ai pas réussi à lui résister . Je suis un salaud.

Nicolas : Christian , si tu aimes vraiment Cathy et tu veux qu'elle te pardonnes, prouve le lui bats toi pour elle , comme je n'ai jamais su le faire.

Christian : Oui, je dois lui prouver que je l'aime et que Fanny n'était qu'un accident de parcours.

Nicolas : Voilà c'est exactement ça que je veux entendre.

Christian décida donc de se battre pour Cathy. Il lui envoya des fleurs, des chocolats. Il faisait le pied de grue devant chez elle pour essayer de lui parler. Mais Cathy n'arrivait pas à lui pardonner. Christian écrivit une chanson pour Cathy, il était là devant chez elle , avec sa guitare.

https://www.youtube.com/watch?v=JuEA4zPzpO8

C'est des jours entiers 
Ployer sous un fardeau 
Jamais léger 
Toujours courber le dos 
Avant toi 
Avant toi laisse moi te dire que 
C'est traîner des pieds 
C'est exister à peine 
Désespérer 
Que quelque chose advienne 
Avant toi 
Avant toi laisse moi te dire 

Avant toi c'était quoi 
Sinon un préambule 
Un long chemin de croix 
Puis tout bascule 
Avant toi c'était rien 
Ou si peu que mon corps 
Avant toi se souvient 
De s'être senti mort 

C'est se démener 
Chanter dans le désert 
Pour qui c'était 
Tous ces vers, tous ces airs 
Avant toi 

Avant toi laisse moi te dire 

Avant toi c'était quoi 
Une répétition 
De mots de gestes las 
Puis l'explosion 
Avant toi c'était rien 
Ou si peu que mes bras 
N'avaient jamais étreint 
Que du vide et du froid 

Avant toi c'était quoi 
Sinon un préambule 
Un long chemin de croix 
Puis tout bascule 
Avant toi c'était rien 
Ou si peu que mon corps 
Avant toi se souvient 
De s'être senti mort 

Avant toi c'était quoi 
Juste une scène immense 
Bien trop vaste pour moi 
Et puis tout danse 
Avant toi c'était rien 
Ou si peu que ma vie 
Commença le matin 
Du jour où je te vis

Cathy avait entendu, c'était magnifique, mais pouvait-elle lui pardonner ? Si Fanny le relançait à nouveau, pouvait-elle lui faire confiance pour qu'il ne craque pas à nouveau.
Elle l'aimait tellement mais elle avait tellement peur de souffrir à nouveau. Mais elle alla vers lui et lui mis un doigt sur sa bouche et l'embrassa. Elle ne pouvait pas passer à côté de leur histoire. Elle l'aimait envers et contre tout.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Avant toi..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emissions d’Algérie en billet avant 1962
» [QUESTION] Avant de flasher mon HTC HD2
» Position de train avant
» 717 photos des voitures d'avant-guerre sur le net
» Signes avant coureur d'une crise cardiaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des séries :: Créations :: Fan Fictions :: Fan Fictions Tétralogie HG Terminés-
Sauter vers: