Forum dédié aux séries de tous les pays
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le dilemme de Nicolas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 16:57

Le dilemme de Nicolas

Auteur : Ze Lamélie
Série dont est tirée la fiction : Les vacances de l'amour
Rating : tout Public
Disclaimer : les personnages appartiennent à Jean Luc Azoulay



Rudy était le seul à savoir la vérité, que Jeanne était vivante, défigurée mais vivante, et qu’elle vivait à Paris.
Ce secret le rongeait de l’intérieur, il ne savait si il devait dire la vérité à Hélène et Nicolas, il ne voulait pas détruite le bonheur d’Hélène, et en même temps un bonheur sur un mensonge. Est-ce vraiment le bonheur et Nicolas, il avait tellement aimé Jeanne, et les autres, Jeanne était leur amie à tous. Ils avaient le droit de savoir. Béné c’était sa meilleure amie à Jeanne, il devait lui dire.
C’est ainsi qu’il décida de le dire à Béné, à elle seule, qui en plus connaissait mieux que quiconque Hélène et Nicolas et saurait si il devait ou non leur dire la vérité.

Quelques instants plus tard à la galerie de Béné.
Rudy arriva à la galerie.
Béné : Salut Rudy, que me vaut le plaisir de ta visite.
Rudy : J’ai quelque chose d’important à te dire.
Béné en voyant sa tête vit que c’était sérieux : Assieds-toi.
Rudy : Voilà, il y a quelques jours, j’ai pris dans mon taxi une femme qui était brûlée au visage et portait un masque, et cette femme c’était … Jeanne. Quand je m’en suis aperçu alors qu’elle allait prendre l’avion, elle m’a fait promettre de rien vous dire. Elle savait que Nicolas était heureux avec Hélène et ne voulait pas de sa pitié, et elle ne pensait plus avoir sa place parmi vous. Mais ce secret, je ne peux pas le garder, et je sais que tu étais sa meilleure amie ainsi que celle d’Hélène, donc j’ai décidé de te le dire car je sais pas comment le dire à Nicolas et Hélène.
Béné était bouche-bée, elle ne savait pas quoi dire, elle était sous le choc.
Finalement après quelques instants, un peu remise de ses émotions, elle dit : Je n’arrive pas à y croire et en même temps je reconnais tout à fait Jeanne, elle fait passer le bonheur des autres avant le sien, comme Hélène d’ailleurs.
Rudy : Oui tu as raison. Alors tu penses qu’on doit leur dire.
Béné : Oui il faudra bien, même si comme toi, j’ai peur pour leur couple et pour Hélène, ils doivent savoir.

A la marina au même moment.
Nicolas était au bureau perdu dans ses pensées. Il pensait à Jeanne qui n’était plus là, à leur bébé. Il avait le sentiment qu’il lui manquait une partie de lui-même. Il aimait Hélène de tout son cœur mais une partie de lui était morte avec Jeanne, il le savait.

Dans le taxi d’Hélène au même moment.
De son coté Hélène dans son taxi pensait elle aussi. Elle aimait Nicolas et n’avait jamais cessé de l’aimer. Aujourd’hui ils s’étaient retrouvés mais que parce que Jeanne n’était plus là. Si elle était encore vivante Nicolas serait heureux avec elle et aurait bientôt un enfant. Elle le savait et elle savait aussi que Nico ne serait plus jamais le même, et qu’il pensait encore à Jeanne. Il voulait le cacher mais elle le connaissait trop bien pour ça.
Soudain Hélène eut un coup de téléphone, elle s’arrêta sur le bas-côté pour répondre.
Hélène : Béné, oui ce soir, ok je préviens Nicolas, à ce soir.
Hélène appela Nico.
Hélène : Nico, oui, Béné nous invite chez elle ce soir, elle a quelque chose à nous dire.
Nicolas : Ok, à ce soir, bisous.
Hélène : A ce soir, bisous.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 16:57

Le soir
Chez Béné et José.

Béné avait mis José au courant et José tournait comme un lion en cage. Lui aussi avait peur de ce que la vérité pourrait faire à Nico et Hélène. Surtout à Hélène, pour lui Jeanne n’arrivait pas à la cheville d’Hélène. Hélène était très importante pour lui. Il aurait du mal à pardonner à Nico si il lui faisait du mal.
Il en était là de ses pensées quand on sonna à la porte.
Il alla ouvrir.
Hélène et Nico : Salut.
José : Salut.
Béné : Salut.
Hélène : Alors comment ça va vous deux.
Béné : Ca va, ça va.
Hélène voit la table et voit qu’il y a une autre assiette.
Hélène : Tiens, on attend quelqu’un, il y a une assiette de plus.
Béné : Oui, j’ai invité Rudy aussi.
Hélène : Ah c’est génial ça, ça vous permettra de le connaître mieux, c’est vraiment quelqu’un de bien.
Rudy arriva à ce moment-là.
Rudy : Ah merci Hélène, mais je sais pas si tu penseras toujours ça tout à l’heure.
Hélène : Ben, pourquoi tu dis ça.
Béné : Installez-vous, on va tous s’asseoir au salon et Rudy vous dira ce qu’il a à dire.
Ils s’installèrent au salon.
Béné : Vas-y Rudy.
Rudy : Bon voilà, Hélène tu te souviens de la femme brûlée au masque dont je t’avais parlé.
Hélène : Oui.
Rudy : Eh bien cette femme c’était … (il regarda Béné pour se donner du courage, elle lui fit signe de continuer) … Jeanne. Elle est repartie à Paris parce que pour elle, elle n’avait plus sa place ici, et pour elle Nico, tu étais heureux avec Hélène et elle ne voulait pas de ta pitié ni gâcher ton bonheur. Quand j’ai compris qui elle était juste avant qu’elle prenne l’avion, elle m’a fait promettre de rien vous dire, de garder le silence. Mais depuis quelques jours ce secret me rongeait, je n’arrivais pas à passer à autre chose et j’ai décidé de le dire à Béné pour qu’elle me conseille pour savoir si je devais vous le dire ou pas.
Hélène et Nico étaient hébétés par ce que venait de dire Rudy. Ils se regardèrent et Hélène dit : Merci Rudy, tu as bien fait de le dire, on devait connaître la vérité.
Nico était sonné, il eut du mal à parler : Oui Hélène a raison, merci Rudy.
José : Et si on mangeait maintenant, j’ai faim.
Béné : Ah toi, c’est pas possible, laisse-leur le temps de digérer la nouvelle.
Hélène : Non c’est bon, on va fêter cette bonne nouvelle en se mettant à table.
Ils s’installèrent tous à table.
Ils essayaient de parler de tout et de rien mais Nico restait muet.
Perdu dans ses pensées : Ma Jeanne est en vie. Ma jeanne est en vie, il faut que je la voie, il faut.
Hélène le regardait, elle savait à quoi il pensait.
Hélène : Nico, tu veux aller à Paris voir Jeanne je suppose, tu peux prendre l’avion demain matin, José s’occupera de la marina.
José (voyant la tête de Nico) : Oui, bien sûr.
Nico : Merci Hélène et José.
Il embrassa Hélène.
Hélène savait que ce serait sans doute l’une des dernières fois.
Hélène et Nico rentrèrent à la cabane.

A la Cabane.
Nico préparait ses affaires pour le lendemain.
Nico : Tu sais, je t’aime, mais je dois y aller.
Hélène : Oui je sais Nico, t’inquiète pas, je sais combien elle compte pour toi.
Nico l’embrassa.
Nico : Merci Hélène d’être ce que tu es, quelqu’un d’extraordinaire, d’autres m’empêcheraient d’y aller.
Hélène : Oui je sais. Tu m’appelles quand tu es bien arrivé, et tu me dis dès que tu retrouves Jeanne aussi.
Nico : Oui ma chérie, aucun souci.
Et il l’embrassa.
Ils passèrent leur dernière nuit ensemble avant son départ. Hélène était persuadée que quand il reviendrait avec Jeanne, elle devrait retourner habiter avec Laly.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 16:58

Le Lendemain.
A l’aéroport.
Hélène était la seule à avoir accompagné Nico.
Nico : Voilà mon avion, bye ma chérie.
Hélène : Bye mon amour.
Et il l’embrasse.
Hélène est persuadée que c’est la dernière fois.
Nico parti, elle alla dans son taxi et pleura.
A ce moment-là, on tapa à la vitre.
Hélène : Rudy, mais qu’est-ce que tu fais là ?
Rudy : Je venais voir comment tu allais et je m’étais pas trompé, tu as fait la forte devant tout le monde pour ensuite t’effondrer en pleurant. Tu laisses toujours passer le bonheur des autres avant le tien .
Hélène : Oh Rudy, je suis à ce point prévisible, je pensais pas que tu me connaissais aussi bien.
Rudy : Et si. Allez, viens boire un café et fais pas cette tête. Même si Nico retrouve Jeanne, Jeanne ne reviendra peut-être pas avec lui.
Hélène : Oui, tu as raison. Merci, tu es un vrai ami.
Rudy : Oui, mais un vrai ami qui, si il n’avait rien dit, ne serait pas en train de te réconforter.
Hélène : Tu devais le dire. Et puis de toute façon, Nicolas pensait toujours à Jeanne de toute manière, il était pas complètement à moi.
Rudy : Ah, je comprends.
Hélène : En tout cas, merci pour ce café, merci pour ton amitié.
Et elle lui donna un bisou sur la joue.
Rudy : Hélène, tu es sûre que ça va.
Hélène : Oui, ça va beaucoup mieux là, je vais passer à l’agence des filles les mettre au courant, t’inquiète pas pour moi. Allez, j’y vais, bye.
Rudy : Bye.
Hélène partie, Rudy se caressa la joue. Il l’aimait tellement mais il savait qu’il ne serait jamais plus que son ami.

Hélène dans son taxi.
Ah, Rudy, un véritable ami, quelqu’un de bien, il avait réussi à la réconforter et à lui éviter de penser à ce qui allait se passer.
Elle arrivait à l’agence des filles.

A l'agence des filles.
Johanna et Laly : Salut Hélène, contente de te voir.
Johanna (en voyant qu’elle avait pleuré) : Qu’est-ce qu’il y a.
Hélène : Voilà, Rudy nous a annoncé que Jeanne était vivante hier soir, et Nicolas est parti essayer de la trouver à Paris.
Johanna : Oh Hélène, et tu tiens le coup.
Hélène : Oui ça va, Rudy m’a réconforté tout à l’heure.
Johanna : Ah, contente que tu ailles mieux.
Laly : Ah, ben vous voyez, j’avais raison, j’avais bien dit qu’elle était vivante.
Johanna : Laly !!
Hélène rigola : Oui, c’est vrai, désolée de t’avoir pas crue ma Laly.
Johanna : En tout cas Hélène, si ça va pas, on est là, hein Laly.
Laly : Ooui.
Hélène : Je le sais. Et Laly, au fait, tu as contacté Sébastien ?
Laly : Non, j’ai tellement souffert, même si j’ai envie de le revoir, je me dis que c’est pas une bonne solution, et Stéphane le prendrait mal.
Johanna : Tu te soucies de Stéphane maintenant.
Laly : Oh ça va, hein.
Hélène : Et toi Johanna, avec Christian, à nouveau le grand amour.
Johanna : Ah oui, il est adorable, génial, il est beaucoup plus mûr, totalement adorable et tout.
Hélène : Ah tant mieux les filles. Bon moi, je vais quand même retourner au boulot.
Johanna : Ah ben oui, faut travailler un peu quand même.
Hélène : Bye les filles.
Johanna et Laly : Bye Hélène.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 16:59

Pendant ce temps-là, à Paris.
Nico était à l’aéroport, il prit un taxi. Il se demandait si il devait aller direct chez le frère de Jeanne ou si il devait d’abord poser ses affaires à l’hôtel. Il avait très envie de voir Jeanne, mais voilà, il choisit quand même la deuxième solution.
Il voulait être le mieux possible, et il voulait aussi ne pas oublier qu’elle avait un masque sur le visage et qu’elle ne voudrait pas le voir. Il fallait qu’il se prépare et qu’il téléphone à Hélène aussi. Elle avait été vraiment extraordinaire, il savait qu’elle était géniale, mais là, elle avait tout accepté, tout organisé, dépassant ses désirs. Et pourtant, elle souffrait, elle était sûre de le perdre lui au profit de Jeanne dès qu’ils se retrouveraient. Pourtant, même lui n’en était pas sûr. Il avait aimé Jeanne, c’est sûr, il pensait toujours à elle, mais il aimait Hélène aussi depuis tellement de temps. Elle avait été toujours là, son âme sœur, pour l’aider, le consoler, l’épauler.
Il arriva à l’hôtel, il déposa ses affaires, prit une douche et téléphona à Hélène.
Nico : Ma chérie, oui, c’est moi, je suis bien arrivé à Paris. Tout va bien, je t’aime, tu sais.
Hélène : Je t’aime aussi. Contente de t’entendre.
Nico : Je vais essayer d’aller chez le frère de Jeanne, il sait peut-être où elle est. Bisous ma chérie.
Hélène : Bisous mon amour.
Hélène raccrocha.
Peut-être que Rudy avait raison, après tout, peut-être que Jeanne ne reviendrait pas avec Nicolas , ou en tout cas, peut-être pas comme ça. De toute façon, pour ne pas sombrer, elle devrait se raccrocher à cet infime espoir.
Nicolas, après avoir raccroché, ressentit un tel sentiment de culpabilité vis-à-vis d’Hélène.
Mais il devait savoir, il devait voir Jeanne, pour que plus rien ne l’empêche d’être heureux. Il partit pour l’appartement du frère de Jeanne.
En chemin, il vit l’Alfredo’s, et il eut envie d’y rentrer, c’était il y a si longtemps.
Il rentra dans l’Alfredo’s.
Il se rappela de plein de choses.
Soudain, il regarda devant lui, et il vit ?
Manuela et Linda attablées. Il alla vers elles.
Nico : Manue, Linda, waouh, comment vous allez, les filles ? Content de vous revoir.
Manue, Linda : Waouh, Nico, qu’est-ce que tu fais là ? Et toi, comment tu vas ? Contentes de te revoir.
Nico : En fait, depuis que vous êtes parties, plein de choses ont changé.
Manue et Linda : Ah, raconte-nous tout.
Nico : Ah là, je devais aller voir quelqu’un, c’était assez important. Par contre, donnez-moi votre numéro de téléphone, et on se donne rendez-vous demain ici pour tout se raconter.
Manue et Linda : Ok, surtout qu’on a plein de choses à te raconter nous aussi.
Nico partit à l’appartement du frère de Jeanne, encore heureux de cette rencontre avec ses anciennes amies.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 16:59

Nicolas se dirigeait vers l’appartement du frère de Jeanne. Tout en y allant, il repensait à Linda, la revoir lui avait fait prendre conscience qu’il l’avait faite souffrir elle aussi.
- Nicolas, arrête de penser à ça. Pense à Jeanne.
Il voulait tellement la revoir, il l’avait tellement aimée. Et il l’aimait encore, ça c’était certain. Mais était-ce le souvenir de Jeanne qu’il aimait ou elle. Seul le fait de la voir le lui dirait.
Arrivé devant l’appart du frère de Jeanne, il sonna, ce fut son frère qui vint ouvrir.
Nicolas : Bonjour Yves.
Yves : Bonjour, je sais pourquoi tu es là, tu as appris que Jeanne était vivante et tu veux la voir , c’est ça.
Nicolas : Oui c’est ça.
Yves : Le seul problème, c’est que je suis pas sûr qu’elle veuille te voir, elle est défigurée, et elle a changé tu sais.
Nicolas : Oui je sais qu’elle est défigurée, mais j’ai besoin de la voir, je l’ai tellement aimée, on a failli avoir un enfant ensemble. Ça reste un des amours de ma vie. Je l’ai crue morte. J’ai vraiment besoin de la voir bien vivante, et de savoir pourquoi elle m’a laissé la pleurer et ne m’a pas donné de nouvelles. J’ai besoin de comprendre, j’ai besoin d’explications.
Yves : Ok tu m’as convaincu, je te donne son adresse. J’espère que tu auras tes réponses.
Nicolas : Merci.
Yves donna l’adresse de Jeanne et Nicolas partit.
Nicolas regarda sa montre, il était tard, il devait rentrer à l’hôtel. Il irait la voir demain matin.
En rentrant à l’hôtel, il se déshabilla et s’endormit, le décalage horaire l’avait fatigué. Mais ses rêves étaient peuplés de Jeanne et Hélène. Dans ces rêves, il quittait Hélène pour retourner avec Jeanne. Hélène finissait par partir pour ne plus les voir ensemble, et lui Nicolas voulait qu’elle reste car il l’aimait encore, mais il aimait aussi Jeanne. Soudain il se réveilla, sa montre marquait six heures du matin. Est-ce que ce rêve était prémonitoire ? Est-ce qu’il ne devait pas aller voir Jeanne sous prétexte de les faire souffrir toutes les deux ? Non, il devait aller voir Jeanne, il devait avoir ses explications, et elle avait peut-être un nouveau fiancé après tout.

Pendant ce temps-là chez Jeanne.
Jeanne chez elle ne dormait pas non plus. Son frère l’avait appelée, elle savait que Nicolas viendrait aujourd’hui, qu’allait-elle lui dire. Elle l’avait tellement aimé, comment allait-elle lui expliquer que si elle était partie, c’était pour lui, pour son bonheur. Elle n’en voulait pas à Rudy, elle savait qu'ils leur diraient la vérité, il pouvait pas mentir, c’était pas dans sa nature. Mais elle aurait aimé avoir plus de temps pour s’y préparer. Tant pis, elle devrait faire avec.

A Love Island.
Hélène grâce à ses amis s’accrochait et ne restait pas seule.
En attendant le retour de Nicolas, elle habitait chez Johanna et Laly. Mais comme d’habitude, Hélène ne laissait rien paraître de sa tristesse. Elle était même heureuse du bonheur de Johanna avec son Cricri d’amour retrouvé. Ils avaient tellement eu de problèmes ces deux-là. Et puis en les voyant, elle espérait que Nicolas reviendrait vite. Et puis Rudy était là, sans doute son meilleur ami. Elle le connaissait depuis moins longtemps, mais il était toujours là pour elle. Et puis être chauffeur de taxi l’amusait et lui permettait de penser un peu moins.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 17:00

Retour à Paris.
Nicolas allait partir pour voir Jeanne mais il n’oubliait pas qu’il devait donner rendez-vous à Manue et Linda à Alfredo’s, il appela Manue.
Nicolas : Allô Manue, oui c’est Nico. J’ai pas pu voir la personne que je voulais voir hier, je vais la voir ce matin. On peut se donner rendez-vous pour déjeuner à l’Alfredo, tu préviens Linda.
Manue : Ok d’accord, je préviens Linda, et on t’amènera des surprises aussi.
Nicolas : Ah oui génial, à tout à l’heure alors.
Manue : A tout à l’heure, bye.
Il était content de revoir ses amies avec Jeanne, il allait passer une super journée si tout se passait bien évidemment.
Il se mit en chemin pour allez voir Jeanne.
Chez Jeanne.
Il sonna, Jeanne ouvrit.
Nicolas : Bonjour Jeanne.
Il eut un choc en la voyant avec son masque mais il voyait ses yeux, ses magnifiques yeux bleus qui lui disaient tout ce qu’elle ne disait pas.
Jeanne : Bonjour Nicolas.
Elle ressentait toujours la même sensation en le voyant et tous les souvenirs lui revenaient en mémoire, tout ce qu’elle aurait voulu oublier.
Jeanne : Entre Nicolas. Je sais que je n’aurais pas dû partir, mais tu étais avec Hélène, je n’avais plus ma place parmi vous, je ne voulais pas que tu me reviennes par pitié.
Nicolas : Tu me crois vraiment capable de revenir vers toi par pitié. Si je t’ai aimée, c’est pour toi, pas pour ton visage. Tu as été ma femme, l’amour de ma vie.
Jeanne : Tu vois, tu emploies le passé, aujourd’hui, c’est Hélène la femme de ta vie.
Nicolas : Je sais pas, je sais plus, je vous aime très fort toutes les deux, je ne saurais dire laquelle des deux j’aime le plus.
Jeanne : Tu crois vraiment que tu peux m’aimer avec ça. Elle montra son masque.
Nicolas : Oui je pense car tu es plus que ça pour moi, bien plus que ça. Mais raconte-moi ce qui s’est passé depuis l’accident.
Jeanne : Ok. Alors après l’accident, je me suis retrouvée dans un hôpital, brûlée, le visage couvert de bandages. L’hôpital était dans la partie non française de l’île de Saint Martin et personne ne connaissait mon nom, voilà pourquoi personne n’a su que j’étais vivante. Après que j’aie pu sortir de l’hôpital, je suis revenue sur l’île mais je t’ai vu avec Hélène, tu avais l’air heureux, et je me suis dit que je ne pouvais pas m’imposer maintenant que je n’avais plus ma place, et je suis repartie pour Paris. Ici j’ai décidé de vendre mes bijoux sur le net et ça marche pas mal.
Nicolas : C’est bien ça. Tu sais à midi j’ai rendez-vous avec des gens de la bande, Manue et Linda, à l’Alfredo, tu veux les revoir et venir avec nous.
Jeanne : Non, je préfère pas.
Nicolas : Ok comme tu veux, mais sache que t’enfermer n’est pas la bonne solution, tu es vivante et tu dois vivre.
Jeanne : Oui je sais mais c’est encore trop tôt.
Nicolas : Bye, je reviendrai demain.
Jeanne : Bye Nicolas, contente de te revoir.
Nicolas tout bas : Je sais, tes yeux me le disent.
Jeanne le regardant : Il y a que toi qui lise dans mes yeux.
Et il partit.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 17:01

Sa conversation avec Jeanne avait beaucoup troublé Nicolas. Il ne savait plus laquelle de Jeanne ou d’Hélène il aimait le plus.
Il entra dans l’Alfredo’s et là en plus de Manuela et Linda il y avait Bruno, Christophe, Nathalie, Olivier, Jimmy et Cynthia.
Il n’en croyait pas ses yeux, tous ses anciens amis étaient là.
Manuela : Alors elle te plaît notre surprise.
Nicolas en les embrassant tous : Ah oui super surprise.
Manuela : Assieds-toi au milieu de nous tous, c’est toi l’invité d’honneur. Raconte-nous tout.
Il leur raconta ce qui s’était passé depuis leur départ de Love Island, l’accident de Jeanne, le retour des anciens couples, et finalement Rudy qui lui annonce que Jeanne n’est pas morte mais vit à Paris.
Nicolas : Voilà vous savez tout. Je suis de retour pour voir Jeanne, je viens de la voir et je suis encore plus confus qu’avant. Maintenant à vous de me dire comment vous vous êtes tous retrouvés ici.
Manuela raconta à son tour comment en rentrant elle avait retrouvé Bruno par hasard et qu’ils s’étaient remis ensemble à nouveau. Puis comment Linda était tombée sur Christophe. Ils avaient papoté et s’étaient découvert pleins de points communs et avaient fini par sortir ensemble. Nathalie et Olivier avaient gardé des contacts avec Manue et Linda donc ils s’étaient tous retrouvés à Paris . Comme l’ancienne bande, ils avaient décidé de reprendre la grande maison. Cynthia quand elle était revenue de Love Island avait traîné un peu partout puis par hasard Manuela l’avait trouvée dans la rue et l’avait ramenée à la grande maison. Manue avait appelé Jimmy qui était revenu du coup de Suède pour aider Cynthia. Ils n’étaient qu’amis pour l’instant mais on sentait bien que ces deux-là se remettraient ensemble.
Manuela : Dernière chose à la grande maison, l’Apollon est triste sans Laly.
Tout le monde se mit à rire.
Manuela : Nicolas tu peux venir à la maison d’ailleurs plutôt que de payer l’hôtel.
Olivier : Ah oui.
Christophe et les autres approuvèrent l’idée de Manuela.
Nicolas : Ok je viens, je passe chercher mes affaires à l’hôtel et je vous rejoins.
Tout le monde partit pour se retrouver un peu plus tard.
Nicolas à l’hôtel prit ses affaires. Il n’en revenait pas d’avoir retrouvé ses amis en même temps que Jeanne et la maison aussi. Elle lui fit penser à Hélène, fallait qu’il lui téléphone, elle allait s’inquiéter.
Nicolas : Hélène oui c’est moi.
Hélène : Ah c’est toi, tu me manques ainsi qu’à tout le monde ici. Et je m’inquiétais tu sais.
Nicolas : Oui je sais. J’ai plein de choses à te raconter. J’ai retrouvé Manuela et Linda par hasard et elles habitent la grande maison avec Bruno, Christophe, Nathalie et Olivier, et Jimmy et Cynthia. Du coup je vais aller dormir chez eux.
Hélène : C’est génial et … Jeanne.
Nicolas : J’ai vu Jeanne aussi, content de la voir mais je sais pas encore, je retourne la voir demain.
Hélène : Ok, à bientôt, embrasse tout le monde. Je t’aime mon amour.
Nicolas : Embrasse aussi tout le monde. Je t’aime aussi ma chérie.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 17:01

A Love Island.
Hélène raccrocha, elle ne savait que penser, heureux que Nicolas ait retrouvé ses anciens amis mais mal parce qu’elle sentait que Nicolas ne lui avait pas tout dit à propos de Jeanne.
Johanna : Hélène alors, Nico va bien.
Hélène : Oui, oui, il vous embrasse. Il a retrouvé tous nos anciens amis qui vivent ensemble dans la maison et il va y aller aussi en attendant de revenir ici.
Johanna : Et … Il a vu Jeanne.
Hélène : Oui , il retourne la voir demain.

A la grande maison à Paris.
Tout se passait bien, Nicolas avec ses amis avait oublié ses problèmes. Ils avaient dîné tous ensemble comme au bon vieux temps.
Il avait repris son ancienne chambre, ça lui rappelait pleins de souvenirs, tout le temps qu’il avait passé avec Hélène dans cette chambre. Mais il pensait aussi à Jeanne. Il n’arrivait pas à dormir. Il descendit à la cuisine se chercher un verre d’eau.
Manuela était là.
Nicolas : Ah tu es là toi aussi, tu n’arrives pas à dormir.
Manuela : Non j’avais soif. Qu’est-ce qui te tracasse, c’est Jeanne et Hélène c’est ça.
Nicolas : Oui je sais que quoi que je fasse il y en a une que je ferai souffrir.
Manuela : Tu dois faire ce que ton cœur te dicte.
Nicolas : Oui mais le problème c’est que mon cœur ne sait plus, il aime les deux.
Manuela : Il y en a une que tu aimes le plus, cherche au fond de ton cœur. Tu trouveras la clef. Pose-toi les bonnes questions. Quelle est la première personne à laquelle tu penses en ouvrant les yeux le matin et la dernière à laquelle tu penses en les fermant le soir ? Qu’elle est celle à laquelle tu penses en premier quand le téléphone sonne ? Quand tu auras trouvé la réponse à ces questions tu sauras laquelle est la plus précieuse à ton cœur et laquelle tu aimes.
Nicolas : Merci Manuela, heureusement que je vous ai retrouvés.
Et il l’embrassa sur la joue.
Manuela : Mais tu aurais su toi-même quoi faire, tu aurais juste pris un peu plus de temps. (en souriant)
Sur ces paroles tous deux repartirent se coucher chacun dans leurs chambres.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 17:02

Le lendemain.
Nicolas n’avait pas beaucoup dormi, les paroles de Manuela lui avaient résonné longtemps dans la tête. Il savait maintenant laquelle il aimait, il en était sûr.
Il alla dans la salle de bains prendre un bain, ça lui rappelait des souvenirs avec José et Sébastien, toutes les fois où ils avaient mis José dans la baignoire tout habillé. Bruno, Olivier, Christophe et Jimmy vinrent le rejoindre.
Olivier : Alors Nico, perdu dans tes pensées.
Nico : Oui dans mes souvenirs surtout.
Olivier : Ah oui, quand vous mettiez José dans la baignoire tout habillé. J’aurais bien voulu voir ça.
Nico : Attends, tu veux que je te montre. Et avec Christophe et Jimmy ils jetèrent Olivier dans la baignoire.
Tous rirent aux éclats.
Olivier : Ah ça se paiera ça.
Nicolas : Tu crois. Bon je file, à tout à l’heure.
Il descendit et partit.
Il alla voir Jeanne. Il frappa à sa porte.
Nicolas : Salut Jeanne.
Jeanne : Salut Nicolas, tu es matinal.
Nicolas : Oui je voulais te parler. Je sais maintenant que c’est Hélène que j’aime, mais je veux que tu saches que tu comptes beaucoup pour moi et je veux que tu trouves le bonheur. Hier j’ai retrouvé mes amis Manuela, Linda, Jimmy, Cynthia, Nathalie et Olivier. Ils vivent tous ensemble dans la grande maison dont je t’avais parlé, et je sais que tu as besoin d’eux. Ils seront là comme une famille et t’aideront à t’accepter comme tu es. Va les voir je t’en supplie, pour toi-même et pour moi, au moins je saurai que tu vas bien. Ne passe pas à côté de ta vie, ta beauté elle est toujours là à l’intérieur de toi. Moi je retourne à Love Island retrouver Hélène. J’espère qu’un jour tu pourras y revenir pour voir tout le monde qui a été triste de ta disparition.
Jeanne : J’essaierai d’aller voir tes amis, mais je sais pas si j’y arriverais, car je penserais à toi et à tout ce qu’on a vécu.
Nicolas : Oui ce qu’on a vécu était magnifique, mais il faut aller de l’avant, c’est du passé, va vers l’avenir, et mes amis t’épauleront j’en suis sûr. Bon je dois y aller. Au revoir Jeanne.
Jeanne : Au revoir Nicolas.
En refermant la porte, elle se dit qu’elle ne le reverrait jamais et éclata en sanglots.
Nicolas alla à l’aéroport et prit un billet pour Love Island, il était sûr d’avoir pris la bonne décision.
Il repassa à la grande maison pour prendre ses affaires et dire au revoir à ses amis.
Nicolas : Bon voilà je retourne à Love Island, je vais retrouver Hélène. Voilà je vous donne l’adresse de Jeanne. Il donne l’adresse de Jeanne à Manuela. Et je vous la confie, soyez le plus présents possible avec elle.
Manuela : T’inquiète pas, on sera là pour elle comme tu l’as toujours été pour nous.
Nicolas : Encore Merci Manuela.
Olivier : C’est dommage que tu partes déjà, je pourrai pas me venger de ce que tu m’as fait subir ce matin c’est pas juste.
Nicolas : Tu auras qu’à venir me voir à Love Island, et c’est valable pour tout le monde. De toute façon vous serez obligés de venir vu que je vais demander Hélène en mariage. Merci à vous tous, vous revoir et revoir cette maison m’a fait beaucoup de bien, au revoir les amis
Tous l’embrassèrent et le félicitèrent avant qu’il parte.
Voilà, il partit pour l’aéroport, prêt pour une nouvelle vie avec la femme qu’il aimait.
En rentrant à Love Island, il alla directement à la marina.
José : Nicolas, tu es rentré. Pourquoi tu nous as pas prévenus ?
Nicolas : Parce que je voulais vous faire une surprise et surtout à Hélène, je vais la demander en mariage.
José : Et … Jeanne ?
Nicolas : Jeanne a été importante pour moi mais Hélène est mon âme sœur, la seule à me comprendre, à lire dans mes yeux quand ça va pas, à savoir quand j’ai besoin de temps et d’espace. Elle est la seule à occuper mes pensées de jour comme de nuit.
José : Ah oui génial, je suis super content.
Nicolas : Bon je compte sur toi pour ne rien leur dire et juste leur donner rendez-vous à la cabane ce soir.
José : Aucun soucis mon petit père, ce sera fait.
Nicolas partit.
Il alla acheter une bague pour Hélène et fit des courses pour la fête à la cabane et pour tout préparer.
José téléphona pendant ce temps à Béné.
Béné : Allô oui José, une fête à la cabane ce soir, une surprise. Ok j’appelle l’agence et je préviens Hélène.
José : Ok.
Béné appela l’agence.
Johanna : Oui Béné, une fête à la cabane ce soir, José a une surprise. Ok je le dis à Laly.
Après avoir raccroché.
Johanna : Tu as entendu ce soir, une fête à la cabane, il y a une surprise de José.
Laly : Oui de la part de José c’est bizarre. Je me demande bien ce qu’il mijote encore lui.
Johanna : Tu verras bien ce soir, en tout cas ça changera les idées d’Hélène.
Laly : Oui c’est sûr.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5691
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   Mar 29 Mar - 17:03

Le soir à la cabane.
José était parti plus tôt de la marina pour aider Nico à tout préparer.
José : Ah j’ai hâte de voir la tête d’Hélène quand elle te verra et que tu la demanderas en mariage.
Nicolas : J’espère surtout qu’elle dira oui après ce que je viens de lui faire endurer.
José : Bien sûr qu’elle dira oui, elle t’aime et t’a toujours aimé.
Nicolas : Oui mais je l’ai faite souffrir.
José : Nicolas file te cacher ils arrivent.
Tous arrivèrent.
Laly : Alors c’est quoi cette surprise.
José : Laly sois pas si impatiente, laisse tout le monde s’asseoir d’abord. Voilà la surprise c’est …
Nicolas en sortant de sa cachette : Moi.
Tous sautèrent de joie et allèrent voir Nicolas sauf Hélène en retrait comme si elle n’avait pas réalisé.
Nicolas alla la voir : Hélène, je suis là, je suis revenu. J’ai une chose à te demander mais avant j’ai une chanson que j’ai écrite pour toi à te chanter.

T'aime
Tu es le plus beau matin du monde, mon éternité pour une seconde, mon envie de vivre et mourir.

Tu pourrais me demander ma folie, je répondrais que tu es ma vie, tu es mon seul mot d'amour.

[Refrain] :
T'aime, t'es mon seul, t'aime, T'aime, t'es ma douleur suprême, t'es mon soleil, mon or, mon diadème, t'aime, t'aime.

T'aime, et que s'ouvrent mes veines, si je peux dans les tiennes, couler la vie en donnant la mienne, t'aime, t'aime, t'aime.

Il n'y aura plus jamais d'infortune, puisque dans tes mains tu tiens la lune, et je te protège.

Les oiseaux du mal sont enfermés, dans tes yeux profonds, déments, troublés, chasse les d'un mot d'amour.

[Refrain]

T'aime, et que s'ouvrent mes veines, si je peux dans les tiennes ... Tu es le plus beau matin du monde, mon éternité pour une seconde, mon envie de vivre et de mourir.

T'aime.


Voilà ma chérie. En mettant un genou à terre. Je sais que c’est toi que j’aime, veux-tu m’épouser.
Hélène pleurait mais elle le serra dans ses bras et dit oui.
José : Hip hip Hourra pour Nico et Hélène, vive les fiancés.
Et tous reprirent en chœur Hip Hip Hourra.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dilemme de Nicolas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dilemme de Nicolas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dilemme (W9), le live depuis la Suisse
» Le Landais Volant de Nicolas Dumontheuil
» Biographie de Nicolas.
» Recettes pour la Saint Nicolas
» Tournoi de Saint Nicolas 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des séries :: Créations :: Fan Fictions :: Fan Fictions Tétralogie HG Terminés-
Sauter vers: