Forum dédié aux séries de tous les pays
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'heure du choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5380
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 35
Localisation : drome

MessageSujet: L'heure du choix   Mar 29 Mar - 15:56

L’heure du choix


Auteur : Ze Lamélie
Série dont est tirée la fiction : Les mystères de l'amour
Rating : tout public
Disclaimer : les personnages appartiennent à Jean Luc Azoulay
Note : Fic faite pour un concours sur un autre forum sur la suite de la saison 3 aprés l'épisode 9 des mystères


Nicolas avait pris la main que Jeanne lui tendait, il ne se sentait pas le droit de la repousser pas maintenant. Il regarda furtivement Hélène, il savait ce qu’elle pensait, que c’était fini. Que les quelques moments vécus tous les deux ces derniers jours n’étaient rien. Il la sentait marcher derrière eux avec Rudy. Et il se sentait mal, il ne voulait pas faire souffrir encore Hélène.

Jeanne avait voulu prendre la main de Nicolas, plus sans doute pour savoir ce qu’elle ressentait vraiment à côté de lui, à nouveau car malgré ce qu’elle avait pu dire à Rudy, elle était toujours aussi paumée. La nuit qu’elle avait passé avec Jimmy ne l’avait pas aidé bien au contraire. Elle s’était d’ailleurs rendu compte qu’en parlant de Jimmy à Rudy, elle avait parlé comme une femme amoureuse. Mais Nicolas, c’était Nicolas, il avait été l’amour de sa vie depuis tellement longtemps.

Silencieusement, ils passèrent le trajet en voiture. Attendant d’être à la maison pour avoir la discussion qu’ils étaient obligés d’avoir. Chacun devait faire un choix, le choix qui allait sans doute changer leur futur.

Hélène dans le taxi de Rudy, était restait silencieuse. Rudy sentait que quelque chose n’allait pas, il n’était pas au courant du rapprochement d’Hélène et Nicolas mais s’en douté car il connaissait Hélène, il avait été là pour elle à Love Island plus d’une fois et l’avait vu pleurer pour Nicolas. Rudy savait qu’il ne pouvait rien dire ou faire pour apaiser Hélène.

Les deux voitures arrivèrent à la maison, tous regardaient bizarrement Jeanne comme si un fantôme était revenu. Ils regardaient aussi Hélène.

Jeanne senti qu’elle n’était plus la bienvenue, ici, elle ne savait pas pourquoi et pourtant en regardant Nicolas qui lui aussi regardait Hélène qui évitait son regard, elle comprit.

Jeanne : Nicolas, on doit se parler.

Nicolas : Oui.

Nicolas la suivit à l’intérieur de la maison.

Hélène les regarda partir, le cœur en berne. Elle s’éloigna dans le jardin et s’assit sur un banc. Rudy alla vers elle, une larme coula sur la joue d’Hélène. Rudy l’effaça et pris Hélène dans ses bras. Rudy s’en voulait presque d’avoir poussé Jeanne à parler à Nicolas, même si c’était inévitable. Il se sentait responsable de la souffrance d’Hélène.

José furieux : Non ça va pas recommençait pas encore une fois.

Bénédicte : Calme-toi, Nicolas va peut-être enfin choisir Hélène, tu n’en sais rien, laisse les parler d’abord.

José : J’espère vraiment car voir souffrir Hélène encore à cause de lui, c’est au-dessus de mes forces.

Bénédicte : Je sais mon chéri, je sais.

Pendant ce temps, Nicolas et Jeanne dans leur chambre.

Nicolas face à la fenêtre, regardait en bas. Il regardait Hélène dans les bras de Rudy, malheureuse à cause de lui, encore une fois. Il ne pouvait pas, il l’aimait trop. Il ne pouvait pas encore lui faire ça. Les moments qu’ils avaient passés ces derniers jours étaient trop précieux. Leur complicité, leurs rires, son rire, son sourire, leurs baisers, tout ça était trop important pour que ça s’arrête. Il se retourna vers Jeanne.

Nicolas : Jeanne, je … je t’ai aimé mais ….

Jeanne : C’est fini, c’est ça ? Ne t’inquiète pas j’avais compris. J’ai vu ton regard sur Hélène, ça fait bien longtemps que tu me regardes plus comme ça. Tu l’aimes, vous vous êtes rapproché pendant mon absence, j’aurais dû m’en douter. Entre vous il y a toujours eu quelque chose, j’ai toujours eu peur que tu retournes vers elle, j’ai toujours eu cette impression qu’entre vous il y avait un lien indéfinissable qui vous unissait.

Nicolas : Je t’aimais sincèrement, tu sais. Mais notre couple ce n’était plus ça et depuis un moment je crois qu’on s’est retrouvé trop tard, qu’il s’est passé trop de temps. Que l’on était plus les mêmes qu’à Love Island pour vivre notre histoire.

Jeanne : Oui, moi je me sentais dans une routine que je n’avais pas voulu. Et ... j’ai craqué sur Jimmy sans le vouloir vraiment. Puis tu m’as trompé avec Fanny et après même si j’ai voulu croire en notre histoire, c’était déjà terminé. Je t’aimais toujours mais voir Fanny tout le temps-là, c’était plus possible et je suis partie. Je suis allé … en Suède, j’avais besoin de voir Jimmy. Il a été génial, un homme adorable, gentil, il ne m’a rien demandé. Il ne s’est rien passé jusqu’à …. La dernière nuit avant de rentrer. On a passé la nuit ensemble. Le lendemain, je suis rentré, j’étais persuadé que je t’aimais encore mais je me suis rendu compte que non ce n’était que de la nostalgie, un souvenir. Ton rapprochement avec Hélène ne me fait même pas mal. Je ne t’aime plus non plus.

Nicolas : Tu vois, je ne suis même pas furieux que tu es couché avec Jimmy, je suis même heureux que tu ais trouvé l’amour avec lui car c’est quelqu’un de bien qui t’aime vraiment. Le regard qu’il posait sur toi avant qu’il reparte je lui avais plus vu depuis Bénédicte. Jamais il n’avait eu ce regard pour Laly. Va le retrouver.

Jeanne : Oui, mais Laly attends un bébé de lui.

Nicolas : T’inquiète pas, ça fera comme avec Léa, il sera un bon père même s’il n’est pas avec la mère et tu feras une super belle-mère. Toi qui rêvait d’enfants, tu en auras deux et tu pourras même en faire un avec lui.

Jeanne : Tu as raison, il m’a déjà dit qu’il aurait voulu que l’enfant de Laly soit de moi…

Nicolas : Tu vois, va le retrouver.

Jeanne : Toi, va retrouver Hélène et ne la fait plus jamais souffrir.

Nicolas : Aucun risque, ça me fait trop mal de la voir souffrir.

Jeanne : Et surtout ne lui refuse plus d’enfant cette fois.

Nicolas : Comment tu le sais ?

Jeanne : La lettre, je sais, je n’aurais pas dû, mais un jour je l’ai lu. Tu sais l’enfant qu’on a perdu, ce n’était pas ta faute mais la fatalité, tout comme celui que tu as perdu avec Hélène. Alors si tu l’aimes ne lui refuses pas cet enfant.

Nicolas : T’inquiète pas, il n’en est pas question. Quand je l’ai vu avec Tim, quand j’ai été à l’hôpital avec elle, je m’étais déjà rendu compte de ce que j’avais perdu par ma seule faute.

Jeanne : Tant mieux, bon je vais prendre quelques affaires, retourné chez Rudy chercher ma valise et mes affaires et reprendre un billet pour la Suède pour retrouver Jimmy. Et je vais dire au revoir aux autres.

Nicolas : Vous reviendrez tous les deux, j’espère ?

Jeanne : Mais oui, pour l’accouchement de Laly et le mariage de José et Béné.

Nicolas et Jeanne se serrèrent dans les bras.

Nicolas descendit en bas pendant que Jeanne préparait ses affaires. Il était pressé de retrouver Hélène. Elle était toujours dans les bras de Rudy. Quand Rudy vit Nicolas.

Rudy : Hélène…

Hélène : Oui.

Rudy : Relève-toi, il y a quelqu’un qui veut prendre ma place.

Hélène regarda alors. Nicolas était là devant elle. Rudy se leva et Nicolas pris sa place. Hélène ne savait quoi penser, ne disait rien. Nicolas la serra dans ses bras.

Nicolas : C’est fini avec Jeanne … Je t’aime

Hélène : Je …

Nicolas : Ne t’inquiète pas, Jeanne va bien, elle prépare ses affaires et va retrouver Jimmy en Suède, elle était avec lui quand elle est partie, elle est amoureuse de lui.

Hélène : Tu es sur que tu ne l’aimes plus ?

Nicolas : Tu me vois malheureux parce qu’elle part ? Non, pour la première fois en 10 ans, je suis sure que la femme de ma vie c’est toi, que celle que j’aime c’est toi. La complicité que l’on a, elle ne s’invente pas, c’est nous et maintenant pour toujours ce sera nous.

Pour sceller ses paroles, il l’embrassa. Leur baiser était la promesse d’un avenir sans nuage sur leur amour.

José qui les espionnait, ne put réprimer, un ouh ouh de soulagement qui fit sursauter les amoureux qui partirent en fou rire. José ne changerait décidément jamais.

Hélène et Nicolas se levèrent du banc et partirent à l’intérieur de la maison dans la chambre. Ils avaient maintenant besoin de se retrouver à l’abri des regards indiscrets.

Le lendemain après son vol pour la Suède, Jeanne était arrivé chez Jimmy, elle le vit au loin avec son cheval, toujours aussi beau. Elle savait que c’était lui maintenant. Elle le regarda un peu de loin avant d’aller vers lui de manière à ce qu’il ne la voit pas. Elle se mit derrière lui et mis ses mains autour de ses yeux.

Jeanne : Devine qui c’est ?

Jimmy reconnu la voix de la femme qu’il aimait et se retourna : Tu … Tu es revenue.

Jeanne : Oui, c’est toi que j’aime, je m’en suis aperçu quand j’ai revu Nicolas, je n’avais plus cette étincelle qui n’est que pour toi maintenant.

Jimmy l’embrassa alors fougueusement. Et tous les deux se retrouvèrent alors comme seuls au monde.

Une petite fille les observaient, les yeux malicieux, elle était heureuse pour eux, elle l’aurait son mariage. La vérité sort toujours de la bouche des enfants…

FIN.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'heure du choix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tout auto] A l'heure du choix...
» A l'heure du choix
» L'heure du choix ! [FAIT - NS Musica + Fiorenzato F4E]
» le bon choix ?
» Choix : D90 ou D5000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des séries :: Créations :: Fan Fictions :: Fan Fictions Tétralogie HG Terminés-
Sauter vers: