Forum dédié aux séries de tous les pays
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ami intime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5613
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 35
Localisation : drome

MessageSujet: L'ami intime   Mar 29 Mar - 15:46

L’ami intime…


http://www.youtube.com/watch?v=WOADpgfV43E

Auteur : Ze Lamelie
Série dont est tirée la fiction : Les vacances de l'amour
Rating : tout public
Disclaimer : les personnages appartiennent à Jean Luc Azoulay



Johanna était là devant eux, après la première surprise passée, ils furent tous content de la retrouver. Ils décidèrent que Johanna dormirait chez Nicolas à la cabane. Elle y serait plus tranquille et loin de Richard.

A la cabane

Johanna regardait la mer et repensait malgré elle à lui, revoir ses amis l’avait irrémédiablement ramené vers lui ? Ou était-il ? Que faisait-il ? Ce lâche avait changé toute sa vie y compris ses aventures aves les hommes. Elle ne pouvait plus faire confiance. Nicolas lui apporta à boire et s’installa à coté d’elle.

Nicolas : Tu penses à lui n’est ce pas ?

Johanna : Oui, de vous avoir retrouvé et malgré tout ce qu’il m’a fait, je pense à lui. Je me demande ou il est, ce qu’il fait ? On n’oublie jamais tout à fait son premier amour…

Nicolas : Oui, je pense encore à Hélène. Tu sais. Elle est encore là. (lui montrant son cœur)

Johanna : Je sais. Dis-moi qu’est ce qui s’est passé ?

Nicolas : Je … Je vais énormément te décevoir mais … je l’ai trompé… dans … notre lit… et elle nous as surpris.

Johanna sous le choc : Quoi … Comment … as-tu pu faire ça à Hélène ? Je…

Nicolas : Je sais, je sais, j’ai fait n’importe quoi. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris, certainement une envie de séduire à nouveau. Hélène n’était pas souvent là. Je ne me cherche pas d’excuse, j’ai ai aucune. Bref, Hélène n’a pas pu me pardonner et je la comprends et après je suis donc venu ici ou on avait passé nos dernières vacances ensemble.

Johanna : Je .. Je n’en reviens toujours pas. Mais bon, tu l’as déjà perdu donc je ne vais pas en rajouter.

Nicolas : Je sais combien je te déçois et combien ça te fait mal que j’ai blessé Hélène, c’est ta meilleure amie.

Johanna : Oui ça me fait mal, tu as raison. Surtout que je sais combien ça fait mal d’être trompé et de le découvrir.

Nicolas prit alors Johanna dans ses bras : Je suis désolé de t’avoir rappelé en plus des mauvais souvenirs.

Johanna : Non, ce n’est pas grave, c’est moi qui t’ai demandé.

Nicolas : Bon assez parler du passé, parlons de toi. Qu’est ce que tu as fais pendant tout ce temps ?

Johanna : J’ai été chanteuse dans un groupe puis mannequin, qui l’aurait cru moi mannequin hein, avec mes casquettes et mon attitude de garçon manqué ?

Nicolas : C’est sur par contre j’aimerais bien t’entendre chanter moi, comment ça se fait qu’on ne t’ai jamais entendu chanter ?

Johanna : Oh je n’avais peut-être pas l’envie à l’époque.

Nicolas : Attends je vais chercher ma guitare.

Johanna l’arrêta : Non, s’il te plait, je n’en ai pas envie. Peut-être une autre fois.

Nicolas la regarda. Il comprit que ça lui rappellerai des souvenirs trop douloureux de chanter avec lui.

Nicolas : D’accord, mais tu me promets que ça se fera une autre fois.

Johanna : Oui, promis.

Ils restèrent un moment assis à ne rien dire sur la plage à regarder la mer.

Puis ils se rendirent compte que c’était tard et rentrèrent se coucher à la cabane, Nicolas laissa le lit à Johanna pendant qu’il s’installait dans le hamac. Johanna protesta un peu mais elle était trop fatiguée pour protester plus.
Dans la nuit, Johanna cria dans son sommeil. Nicolas se précipita vers elle et la prit dans ses bras.

Nicolas : Johanna, c’est fini, c’était un cauchemar tout va bien, rendors toi.

Johanna : Oh je suis désolé Nicolas de t’avoir réveillé.

Nicolas : Ce n’est pas grave, rendors toi. Je suis là.

Il s’allongea à coté d’elle et elle s’endormit dans ses bras. Nicolas finit aussi par s’endormir.

Le lendemain.

Johanna s’éveilla la première. Elle regarda Nicolas qui dormait encore. Elle se leva tout en prenant garde de ne pas faire de bruit pour le réveiller. Elle alla préparer le petit déjeuner. Nicolas se réveilla à ce moment là.

Nicolas : Tu es déjà réveillé ?

Johanna : Oui, N’oublie pas je suis une texane et les texanes se lèvent toujours très tôt.

Nicolas : Ouais, tu ne viendrais pas de l’inventer ce dicton ?

Johanna : Oui mais c’est vrai.

Ils rigolèrent.

Nicolas : Tu as bien dormi finalement ?

Johanna : Oui, merci grâce à toi.

Et elle lui fit une bise sur la joue.

Nicolas : Tu veux me raconter ton cauchemar ?

Johanna : Oh , j'étais poursuivi dans la nuit , et j'arrivais pas à échapper à la personne, j'avais l'impression que plus j'essayais de lui échapper plus il se rapprochait.

Nicolas : Ah oui, je comprends mieux pourquoi tu as crié.

Johanna : Je suis encore désolé, d'habitude je dors bien.

Nicolas : C'est pas grave. On en parle plus. Alors qu’est ce que tu as préparé de bon ?

Johanna : Du café, et c’est tout, il n’y a pas grand-chose dans ta cabane.

Nicolas : Oui, je sais. Mais si tu veux je vais pêcher du poisson ?

Johanna : Euh .. Du poisson pour le petit-dej. Non, merci je sais que les américains sont parfois bizarres quand il s’agit de nourriture mais pas à ce point.

Nicolas : Bon ok, tant pis. Sinon tu veux faire quoi aujourd’hui ? On va retrouver les autres à l’hôtel ?

Johanna : Je ne sais pas, j’ai un peu peur de tomber sur Richard. Mais en même temps le connaissant il est capable de me chercher sur toute l’île.

Nicolas : A ce point là, Il est vraiment accro alors.

Johanna : Oh oui.

Nicolas : Sinon, j’ai autre chose à te proposer, je te fais visiter l’île et la partie que j’aime, pas celle réservé aux touristes et après on rejoint les autres à l’hôtel.

Johanna : Super programme, j’en serais ravi.

Ils boivent leur café. Ils se mettent en route.

Nicolas emmène Johanna dans un coin de l’île reculé que peu de personnes connaissaient. La dernière fois qu’il y était venu c’était avec José. C’était la cascade entouré de rochers et de verdure. Elle était d’un tel dépaysement et d’une telle beauté qu’il se devait de la montrer à Johanna.

En arrivant à la cascade, Johanna fut émerveillée par la beauté sauvage du lieu, l’eau qui coulait. C’était magnifique. Elle resta un moment, silencieuse, ébahie par la beauté du lieu.

Johanna : Nicolas c’est vraiment magnifique ici.

Nicolas : Je savais que ça te plairait.

Johanna : Tu me connais bien

Nicolas : Si on allait se baigner ?

Johanna : D’accord …

Nicolas et Johanna allèrent vers le cascade et Nicolas pris la main de Johanna pour l’aider et éviter qu’elle glisse. Elle faillit glisser mais il la remonta et la retint de justesse. A ce moment là ils se retrouvèrent très proches, leurs regards se croisèrent et un instant, un trouble s’empara d’eux. Très vite ils se ressaisirent et se mirent en maillot de bain pour aller dans l’eau. Nicolas envoya des gerbes d’eau vers Johanna et Johanna fit la même chose. Ils s’approchèrent de la cascade et Nicolas monta d’abord sur les rochers et il aida Johanna a en fait de même.

Johanna : Ah, ça fait du bien, ici on oublie tout.

Nicolas : Oui, c’est pour ça que j’aime cet endroit.

Johanna : Merci de m’y avoir amené.

Nicolas : De rien ma belle. Par contre, on ne devrait pas trop tarder sinon les autres vont se demander ce qu’on fait.

Johanna : Encore un peu, s’il te plait.

Nicolas : D’accord.

Ils restèrent assis sur les rochers l’un à coté de l’autre sans un mot pour profiter du silence et de la beauté de l’endroit avec juste le bruit de l’eau qui descendait de la cascade.
Johanna finit par se lever, suivit de Nicolas, et ils plongèrent dans l’eau une dernière fois avant de partir de la cascade.

Ils finirent par retrouver les autres à l’hôtel.

José : Ah, vous voilà enfin qu’est ce que vous faisiez ?

Nicolas : Je faisais visiter l’île à Johanna.

Johanna : Oui, c’est vraiment magnifique.

Laly : Oh, j’aurais voulu que tu fasse le tour de l’île avec moi.

Nicolas : T’inquiète ma Laly , je lui ai pas tout montrer.

Soudain, alors que Nicolas et Johanna étaient assis avec les autres en train de parler de tout et de rien. On entendit un « Honey, Darling » retentissant, qui donna juste envie à Johanna de partir et fuir.

Richard : Ah vous voilà, enfin, je vous ai cherché partout Honey Darling.

Johanna : Désolé, Richard. Mais je suis avec mes amis et je préfère rester avec eux.

Nicolas prit alors la main de Johanna et se leva et la serra dans ses bras.

Nicolas : Et tu oublies de lui dire que tu as retrouvé ton petit ami.

Johanna (comprenant le stratagème) : Ah oui, c’est mon petit ami, on s’est retrouvés et on est très amoureux dit-elle en embrassant Nicolas.

Richard : D’accord, Honey Darling, je m’en vais, et en direction d’Antoine, venez Antoine nous n’avons plus rien à faire ici.

Antoine : Bien sur Monsieur, je vous suis Monsieur.

Une fois Richard parti.

Johanna : Merci Nicolas, tu m’as sauvé la vie, je ne m’en serais jamais sorti sans toi et ton stratagème.

Nicolas : De rien, ma belle. Je ne pensais pas que ça marcherait aussi facilement.

Johanna : Encore merci en tout cas.

Laly : N’empêche je te comprends pas, il a l’air adorable Richard et en plus il est milliardaire.

Johanna : Laly, les sentiments ne se commandent pas, tu sais. Je ne l’aime pas.

Laly : Oui, oui mais quand même il est milliardaire.

Johanna : Laly, arrête.

Laly finit par arrêter. Malgré elle, Johanna repensa à quelques minutes plutôt et au baiser qu’elle avait échangé avec Nicolas, bien sur ça avait été pour éloigner Richard. Mais elle se rendait compte que ce baiser, elle l’avait aimé plus qu’elle n’aurait voulu se l’avouer.

Nicolas aussi était perdu dans ses pensées et repensait au baiser de Johanna, il avait toujours pensé à Johanna comme une amie et rien de plus mais là. Il devait arrêter d’y penser ce n’était pas possible, c’était Johanna. Rien n’était possible entre eux.

José : Nico, ah quoi tu penses ? Tu as l’air bizarre.

Nicolas : Rien d’important, je t’assure.

En disant ça, il regardait Johanna qui parlait avec les autres et il repensa aussi au trouble qu’il avait ressenti ce matin quand elle était tout prés de lui. Il fallait qu’il oublie ça. Johanna posa aussi le regard sur lui à ce moment là. Son cœur manqua un battement quand il croisa son regard, ce qu’il ressentait était très fort trop fort. Johanna aussi ressentait la même chose. Elle repensait aussi à la manière dont il l’avait aidé la nuit dernière, dont il l’avait serré dans ses bras.

Après avoir passé l’après midi avec leurs amis, Nicolas et Johanna rentrèrent à la cabane. Tous les deux soucieux de se retrouver tous les deux seuls. Aucun des deux ne dit un mot pendant tout le trajet. Arrivé à la cabane, Nicolas rompit enfin le silence.

Nicolas : Tu es fatigué, je suppose.

Johanna : Oui, je meurs de fatigue.

Nicolas : D’accord.

Il laissa Johanna dans la cabane, pendant que lui s’installait dans le hamac. Johanna, une fois dans le lit, eu un mal fou à s’endormir, elle regardait le hamac qui bougeait au dehors. Elle n’arrêtait pas de penser à Nicolas et à ce qu’elle ressentait. Elle ne se sentait pas le droit de ressentir ce qu’elle ressentait. Nicolas aussi n’arrivait pas à dormir, il n’arrêtait pas de penser à Johanna. Mais lui aussi ne s’en sentait pas le droit. Il repensait à la nuit dernière, il aurait voulu à nouveau la serrer dans ses bras.

Ils finirent tous les deux par s’endormir espérant que ce qu’ils ressentaient n’était que passager.

Le lendemain

Nicolas fut le premier réveillé, il se leva et s’installa pour regarder Johanna dormir, elle était belle, sa beauté ne l’avait jamais frappé avant, il ne savait pas à quoi elle pensait mais elle souriait.
Il ne sut pas combien de temps, il la regarda dormir quand elle finit par se réveiller.

Nicolas : Salut Johanna. Tu as bien dormi ?

Johanna : Oui, très bien. Ça fait longtemps que tu es réveillé ?

Nicolas : Non, bon allez je vais préparer le café aujourd’hui c’est mon tour vu que hier c’était toi.

Johanna : Merci, mais je peux le faire tu sais, tu m’héberges.

Nicolas : Je t’héberge pas, tu es mon invitée nuance.

Johanna : Ah oui vu comme ça.

Nicolas : Tu veux faire quoi aujourd’hui ?

Johanna : Je ne sais pas trop, on devrait aller rejoindre les autres

Nicolas : Oui, ils auront certainement prévu quelque chose.

Johanna avait proposé d’aller retrouvé les autres par peur d’être seule avec Nicolas, les sentiments qu’elle ressentait ne pouvaient pas être réels. Et puis il ne fallait pas qu’elle oublie qu’il l’avait déçu, il avait trompé Hélène, sa sœur de cœur, pouvait-elle résolument se rapprocher de Nicolas sans penser à celle qu’il avait toujours aimer et qu’il savait qu’il l’aimait toujours.

Nicolas aussi pensait que c’était mieux qu’ils soient avec les autres. Johanna avait trop aimé et trop souffert avec Christian. Elle y pensait encore, ce qu’il ressentait il fallait l’oublier.

Arrivé à l’hôtel, ils retrouvèrent les autres qui étaient sur la plage. José et Jimmy proposèrent à Nicolas, une balade en jet-ski. Il accepta sans hésiter, ça l’empêcherait de penser. Johanna elle s’installa avec les filles sur une chaise longue pour bronzer.

Laly : Alors ma belle, ça va ? Tu as l’air bizarre ?

Johanna : Bien sûr que ça va, je suis enfin débarassé de Richard.

Laly : La cohabitation avec Nicolas se passe bien ?

Johanna : Oui, bien sûr. Laly, ou tu veux en venir ?

Laly : Vu que Richard est parti, tu pourrais venir à l’hôtel avec nous, maintenant et on pourrait se retrouver comme avant à la fac.

Johanna ne savait pas quoi dire, est-ce qu’elle avait envie de quitter la cabane et Nicolas ? en même temps, elle était sure que rien n’arriverait comme ça qu’il resterait amis.

Johanna : Oui, pourquoi pas ? ça nous rappellera le bon vieux temps.

Laly : Sauf qu’il manque Hélène…D’ailleurs Nicolas t’a dit pourquoi ils s’étaient séparés, il nous a rien dit à nous.

Johanna ne voulant pas trahir Nicolas : Non, il ne m’a rien dis et tu sais ça les regarde. C’est leurs affaires.

Laly : Oui, mais quand même. J’ai du mal à comprendre.

Bénédicte voyant que Johanna commençait à être mal à l’aise : Si on allait piquer une tête ?

Nathalie et Cynthia : D’accord.

Johanna : Pas pour l’instant.

Laly : Je reste avec Johanna.

Johanna : J’ai besoin de personne tu sais, va avec les autres.

Laly : Bon d’accord.

Johanna restait seule, pensait à Nicolas, malgré elle. Ses pensées voguaient inexorablement vers lui. Alors qu’elle aurait voulu ne plus y penser. En plus les garçons revenaient de leur tour en jet-ski. Nicolas regardait José et Olivier se discutait pour savoir qui avait gagné la course. Il avait changé depuis l’époque de la fac, il était plus beau, plus sûr de lui aussi. Nicolas se retourna, il croisa le regard de Johanna, qui n’avait pas eu le temps de baisser les yeux. Leur regard en disait long mais il ne laissait rien paraitre. Il alla vers Johanna.

Nicolas : Tu n’es pas avec les filles ?

Johanna : Non, j’avais envie d’être seule. Au fait, Laly m’a proposé d’habiter avec elle à l’hôtel, j’ai accepté. Tu vas pouvoir retrouver ton lit.

Nicolas malgré lui était déçu, il aurait voulu la garder encore un peu, il savait que c’était sans doute mieux comme ça. Mais elle allait lui manquer. Mais il n’en laissa rien paraître.

Nicolas : D’accord. C’est une bonne idée. Vous vous retrouverez comme au bon vieux temps.

Johanna était déçue qu’il ne soit pas plus déçu que ça qu’elle s’en aille de la cabane.

Johanna : Oui, je crois.

Nicolas : Tu veux que j’aille chercher tes affaires.

Johanna : Je peux venir avec toi. Attends je vais dire aux filles que je vais chercher mes affaires.

Une fois parti, tous les deux, Nicolas et Johanna ne dirent rien de tout le trajet jusqu’à la cabane. Johanna pris ses affaires, Nicolas aurait voulu l’en empêcher mais non il savait que c’était la meilleure solution pour eux deux.

Johanna : Tu sais ce qui va le plus me manquer ici ?

Nicolas : Non quoi ?

Johanna : La plage, cette si belle plage et cette impression qu’on est seule au monde quand on est assis là à regarder la mer.

Nicolas : Tu pourras y venir autant que tu veux, tu sais. Tu seras toujours la bienvenue ici.

Johanna : Merci.

Elle l’embrassa alors sur la joue. Nicolas sentit une douce chaleur l’envahir au contact des lèvres de Johanna sur sa joue. Il se retourna et l’embrassa alors sur les lèvres. Johanna se laissa faire tout d’abord mais fini par arrêter le baiser.

Johanna : Nicolas qu’est-ce qu’il te prend ?

Nicolas : Rien, excuse-moi.

Johanna et Nicolas repartirent alors en sens inverse retrouver les autres.

Le soir même, Nicolas en retrouvant son lit eu toutes les peines du monde à s’endormir, tout comme Johanna dans la chambre à l’hôtel.

Johanna en faisant attention de ne pas réveiller Laly qui dormait à poings fermés se leva et alla faire un tour sur la plage. A quelques kms de là, Nicolas regardait lui aussi la mer sur sa plage.

Après quelques minutes et quelques heures, chacun des deux retourna dans son lit et finit par dormir.

Le lendemain

Johanna se réveilla tôt malgré qu’elle se soit endormie très tard. Les autres étaient tous endormis, elle sortit pris une des voitures de location d’hôtel et parti en direction de chez Nicolas.
Nicolas lui aussi s’était réveillé tôt et il sursauta quand il entendit une voiture approchait.
Quand il se retourna et qu’il vit Johanna, un grand sourire se dessina sur ses lèvres.

Nicolas : Tu es bien matinale, Qu’est ce qui t’ammènes ?

Johanna : J’avais envie de te voir.

Nicolas : Ah c’est gentil ça. Je suis content de te voir.

Johanna : Merci.

Nicolas : Je vais te préparer un café.

Johanna : D’accord.

Johanna s’installa face à la mer, Nicolas revint quelques minutes plus tard avec les tasses de café et s’assit sur le sable à côté d’elle.

Ils regardèrent la mer sans un mot, le silence valait parfois bien plus que des mots, savoir que l’autre était là à coté était plus important.

Nicolas rompant le silence qui s’était installé entre eux : Tu as l’air préoccupé ? ça va ?

Johanna : Oui, oui ça va. Ne t’inquiète pas.

Nicolas : J’avais envie de retourner à la cascade, tu viens avec moi ?

Johanna : D’accord.

Ils partirent tous les deux en direction de la cascade, ils ne dirent rien pendant le trajet, préoccupé l’un et l’autre par ce qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre sans oser se l’avouer.

Arrivé à la cascade, ils descendirent de voiture et encore une fois la beauté de la cascade les frappa. Nicolas rapprocha sa main de celle de Johanna et la prit. Johanna le laissa faire. Ils allèrent vers la cascade et quand Nicolas aida Johanna à monter sur les rochers et qu’ils se retrouvèrent à nouveau très proches l’un de l’autre. Leurs visages se rapprochèrent alors jusqu’à se toucher. Nicolas caressa la joue de Johanna. Leurs lèvres se touchèrent, se frôlèrent alors. Leur baiser timide devient plus tendre. Johanna finit par arrêter le baiser.

Johanna : Je …. Je ne peux pas.

Nicolas : Tu as raison. On devrait peut-être repartir et oublier tout ça.

Johanna : Je …. n’ai pas envie de partir. Je veux rester avec toi.

Nicolas : Moi non plus.

Ils s’embrassèrent à nouveau. Ils se baignèrent dans le lit de la cascade tout en continuant de s’embrasser. Ils étaient seuls au monde. Ils n’avaient aucune envie de revenir à la réalité.

Nicolas et Johanna sortirent de l’eau enfin main dans la main. Ils n’avaient aucune envie de retrouver les autres et pourtant il le fallait. Ils risquaient de se douter de quelque chose.

Johanna : Je n’ai pas envie de le dire aux autres pour l’instant.

Nicolas : Moi non plus en plus j’imagine la réaction de José et Laly. Ils risquent de le prendre mal.

Johanna : Tu as raison.

Ils rejoignirent alors les autres et firent comme si rien ne s’était passé entre eux. Laly fit bien une remarque sur le fait qu’elle était allé voir Nicolas de bon matin mais elle répondit qu’elle avait oublié des affaires chez lui.

Dans les jours qui suivirent, Nicolas et Johanna se virent donc en cachette. Nicolas avait décidé de montrer d’autres magnifiques endroits de l’île à Johanna. Ils se sentaient tous les deux heureux ensemble comme ils ne l’avaient tous les deux pas été depuis longtemps. Ils savaient que tôt ou tard il devrait dire aux autres ce qu’il se passait entre eux mais les questions et les réactions, ils n’étaient pas prêts à les affronter.

Un jour alors qu’ils s’étaient retrouvés, Johanna avait dormi à la cabane dans les bras de Nicolas.
Nicolas s’était réveillé et regardait Johanna dormir, il passait ses mains sur son dos nu, jamais il n’aurait pensé tomber amoureux d’elle avant. Elle était son amie mais quelquefois la frontière est mince entre l’amitié et l’amour aujourd’hui, il ne pouvait pas penser à elle autrement que comme celle qu’il aimait, qui était tout à la fois, sa meilleure amie et sa complice.

Johanna se réveilla heureuse d’être dans les bras de l’homme qu’elle aimait. Elle l’embrassa
Et José arriva à ce moment-là à la cabane découvrant le secret que lui caché depuis quelques jours ses amis.

José : Je n’arrive pas à y croire, vous deux ensemble et …

Nicolas : Je suis désolé que tu l’es appris comme ça, on voulait attendre pour vous le dire. Tu sais, ça nous est tombé dessus comme ça. On a rien prémédité mais j’aime Johanna, je l’aime sincèrement, j’ai besoin d’elle.

Johanna : Je l’aime aussi, j’ai besoin de lui.

José : J’ai du mal à le croire et vous comptiez nous le dire quand ?

Nicolas : On ne sait pas.

Johanna : On est tellement bien tous les deux, qu’on a peur que ça gâche tout de le dire aux autres.

José : Il faudra bien que vous leur disiez un jour ou l’autre, vous ne pourrez pas éternellement vous cacher. Et ils pourront vous surprendre à n’importe quel moment. Ils risquent de vous en vouloir surtout Laly.

Nicolas : Johanna, il a raison. On devrait leur dire.

Johanna : Oui, mais…

Nicolas : Je t’aime et le leur dire ne changera rien.

Johanna : D’accord.

Nicolas : On fait une fête à la cabane ce soir et on leur dit tout ?

Johanna : Si vite…

Nicolas : Oui, avant qu’on change d’avis.

Johanna : Ok.

Nicolas à José : Tu te charges de prévenir les autres. Nous on se charge du reste dit-il en embrassant Johanna tendrement.

José parti donc prévenir les autres pour la fête à la cabane en précisant que Nicolas avait une nouvelle à annoncer.

Le soir même à la cabane

Laly s’impatientait : Alors Nicolas, tu vas nous la dire cette nouvelle.

Béné : Laly, calme-toi. Il va l’annoncer la nouvelle.

Nicolas : J’attends que tout le monde soit là.

Tout le monde était là, assis au coin du feu sur la plage.

Nicolas : Alors voilà j’ai une nouvelle à vous annoncer, une nouvelle qui risque de choquer certains d’entre vous. Voilà avec Johanna, on est amoureux, on avait rien prémédité, et ça nous ai tombé dessus, j’espère que vous nous en voudrez pas.

Les autres sous le choc d’abord ne dire rien mais quand Nicolas embrassa Johanna et qu’ils virent ce qui les unissait. Ils ne purent qu’être contents pour eux. Même Laly embrassa sa sœur de cœur et la félicita.

Quelques mois plus tard, Nicolas et Johanna se marièrent, quelques années plus tard Johanna accoucha d’une petite Léa qui fit le bonheur de ses parents.

FIN

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'ami intime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"
» Passion intime
» [Cathrine, Arnaud] Le journal intime de Benjamin Lorca
» [Ramadan, Tariq] Mon intime conviction
» Petite bibliographie intime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des séries :: Créations :: Fan Fictions :: Fan Fictions Tétralogie HG Terminés-
Sauter vers: