Forum dédié aux séries de tous les pays
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre amour et amitié ( spin off une femme avec une femme )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5613
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 35
Localisation : drome

MessageSujet: Entre amour et amitié ( spin off une femme avec une femme )   Mar 29 Mar - 15:34

Entre Amour et Amitié



Auteur : Ze Lamelie
Série dont est tirée la fiction : Hélène et les garçons
Rating : tout public
Disclaimer : les personnages appartiennent à Jean Luc Azoulay
Note : Spin off de ma fic une femme avec une femme saison 1


Cathy vivait à Toulouse, elle avait repris ses études. Tout se passait bien ou presque à part qu’elle était devenue solitaire et mélancolique depuis Paris. Comme si quelque chose s’était cassé en elle.

Christian vivait aussi à Toulouse depuis qu’il avait quitté lâchement tout le monde en laissant Linda enceinte et Johanna. Il se sentait tellement lâche qu’il passait son temps à boire et à se droguer.

Cathy travaillait dans un bar comme serveuse pour se faire un peu d’argent pour payer ses études.

Un soir, un homme rentra dans le bar, elle le reconnut aussitôt malgré sa barbe d’une semaine et le fait qu’il était déjà ivre ou défoncé, c’était Christian.

Cathy : Christian ! Mais qu’est ce que tu fais là ?

Christian : Oh Cathy, ça fait un bail, ça va tu deviens quoi ?

Cathy : ça peut aller et je continue mes études mais toi qu’est ce que tu fais là et pourquoi tu te fais du mal comme ça ?

Christian : J’ai été lâche Cathy, très lâche. J’ai mis une fille enceinte car je croyais l’aimais alors que j’aimais toujours Johanna et ne pouvant le supporter je suis parti comme ça sans un mot.

Cathy : Tu as fait ça mais attends si ça te rends malade retourne les voir, retourne à Paris.

Christian : Non, je ne peux pas. Allez donne-moi un verre.

Cathy : Non, tu as assez bu, tu ne tiens plus debout.

Christian : Un Verre s’il te plait !

Cathy : Non, je te ramène chez toi.

Elle sortit de derrière le bar et emmena Christian qui la suivit malgré tout.

Arrivé devant chez lui, elle lui demanda ses clefs, il les lui donna. Elle ouvrit et ils rentrèrent dans son appartement qui empesté l’alcool et il y avait des bouteilles vides partout et il y avait aussi tout l’attirail pour se droguer.

Cathy dit à Christian d’aller dans sa chambre et de se prendre une douche.

Pendant ce temps elle fit le ménage mit toutes les bouteilles à la poubelle, vidant les bouteilles encore pleines dans l’évier et virant l’attirail du drogué aussi. Elle sortit les poubelles.

Elle alla alors dans la chambre, il l’avait écouté et avait pris une douche, il était dans son lit et paraissait dormir elle vérifia dans sa chambre s’il n’y avait pas de drogue ou d’alcool et partit.

Avant de partir Christian la héla : Pourquoi tu fais ça pour moi ? Je suis une ordure.

Cathy : Parce que tu es mon ami malgré tout et que je n’aime pas voir les gens mal. Je passe te voir demain matin avant d’aller en cours pour voir comment tu vas, tu penses pouvoir dormir jusqu’à demain.

Christian : Oui, je crois, merci Cathy.

Cathy : Je te laisse mon numéro. Pas de bétises hein ?

Christian : D’accord.

Christian s’endormit donc et Cathy repassa le lendemain. Christian allait mieux en apparence.

Cathy : Je pars en cours, je repasse te voir à midi, on mangera ensemble.

Christian : Tu sais, tu n’es pas obligée de me materner.

Cathy : Si, car je sais que tu vas replonger sinon.

Christian : Je ne replongerais pas.

Cathy : Tu ne le voudras pas mais si personne n’est là pour toi tu replongeras.

Christian : D’accord repasse tout à l’heure alors.

Malgré ce qu’il lui avait dit, il était content qu’elle s’occupe de lui qu’elle soit là pour lui. Personne ne s’était occupé de lui comme ça depuis longtemps. Il attendit même midi avec impatience comme si déjà la présence de Cathy lui était devenu indispensable.

Quand Cathy sonna à la porte en apportant à manger il courut vers la porte pour lui ouvrir.

Cathy devait bien s’avouer que s’occuper de Christian s’empêcher de penser à ses propres problèmes et surtout lui permettait de se sentir moins seule.

Cathy avait apporté des hamburgers, ils mangèrent tout en discutant de tout et de rien. Cathy lui parla de ses études et Christian de ses amis avant qu’ils partent. Tout se passa bien, l’heure passa et Cathy du repartir pour ses cours.

Cathy : Je repasse ce soir.

Christian : Pour te remercier je t’emmène diner.

Cathy : Tu n’es pas obligé.

Christian : Si j’y tiens dit –il en posant sa main sur la sienne.

Cathy : D’accord si tu insistes.

Elle partit et bien que ni l’un ni l’autre ne se l’avouer ils avaient hâte d’être au soir.

Dans l’après-midi, Christian eu soudain une crise de manque, rien ne le calmait. Il appela Cathy qui ne répondit pas car elle était en cours.

En sortant de cours, elle prit son portable et écouta le message, elle se précipita alors chez Christian. En arrivant Christian était parterre se tordant de douleur. Et l’appartement était sans dessus-dessous.

Christian : Cathy, j’ai mal, j’ai mal. J’ai besoin d’une dose.

Cathy le prit dans ses bras et essaya de le calmer, elle appela les urgences.

Le médecin arriva et prescrit de la métadone ce qui calma aussitôt Christian.

Le médecin voulut parler à Cathy en privé.

Le médecin : Votre ami devrait aller en centre de désintoxication, il risque d’avoir d’autres crises de manque et vous serait pas toujours là.

Cathy : Merci docteur, je lui en parlerai et j’essaierai de le convaincre.

Une fois, le médecin parti.

Cathy s’assit à coté de Christian.

Cathy : Tu sais si tu veux t’en sortir. Il faut que tu ailles en centre de désintoxication.

Christian : Non, je ne veux pas y aller.

Cathy : Il le faudrait, je ne serais pas toujours là pour t’aider.

Christian : Oui, je sais mais tant que tu seras prés de moi j’aurais une raison de ne pas craquer.

Cathy : Tu es sur.

Christian : Oui. D’ailleurs on ne devait pas aller diner.

Cathy : Si.

Christian : D’accord on y va.

Cathy : Comme ça.

Christian : Oui.

Il l’emmena diner dans un petit restaurant qu’il connaissait. Le restaurant était convivial. Tous les deux passèrent une bonne soirée à rirent et sourirent comme un couple d’amis normal.

A la fin de la soirée, ils rentrèrent chez Christian.

Christian : Tu sais j’aurais du te raccompagner chez toi.

Cathy : Oui, je sais. Mais je dois rester avec toi si je ne veux pas que tu fasses de bêtises.

Christian : C’est que pour ça que tu es resté ?

Cathy : Non, aussi car j’ai passé aussi une bonne soirée et je n’avais pas envie de te quitter et me retrouver toute seule.

Christian la regardant droit dans les yeux et rapprochant son visage du sien : Je n’avais pas envie que tu partes non plus.

Christian l’embrassa alors, Cathy répondit à ce baiser. Elle avait beau se dire que ce n’était pas une bonne idée, elle ne pu s’empêcher de l’embrasser aussi. Elle finit néanmoins par reprendre ses esprits.

Cathy : On ne peut pas faire ça.

Christian : Pourquoi ?

Cathy : Tu n’es pas guéri et on risquerait de souffrir.

Christian : Et si c’était grâce à ce que je ressens pour toi que je guérissais.

Cathy : On ne peut pas, tu aimes encore Johanna …

Christian s’arrêta net : Tu oses me dire ça !

Cathy : Oui, j’ose c’est à cause de ce que tu ressens tout ça.

Christian partit alors se coucher et ferma la porte.

Cathy s’en voulait d’avoir dit ça mais s’il s’approchait encore, elle n’aurait pas pu résister et il fallait qu’elle résiste.

Suite à cette nuit là entre Christian et Cathy ce fut tendu les jours qui suivirent malgré que Cathy soit là pour lui et l’aide à guérir. Christian ne décrochait plus un mot pourtant plus elle était prés de lui, plus il avait envie de la prendre dans ses bras et de l’embrasser. Mais non il ne pouvait pas. Pour elle son mutisme lui faisait mal, elle aussi avait envie de l’embrasser et de le serrer dans ses bras.

Un jour de pluie alors que Cathy était venu chez Christian.

Christian : Tu es trempé Cathy. Tu n’aurais pas du venir.

Cathy : Tu me parles à nouveau ?

Il s’approcha d’elle et l’aida à enlever son vêtement de pluie. Il essaya de la réchauffer. Ils étaient très proches, il rapprocha de plus en plus son visage de celui de Cathy. Il l’embrassa et elle répondit à ce baiser. Leur baiser fut de plus en plus passionné, ils commencèrent à se déshabiller tout en s’embrassant. Leurs corps éperdus de désir se mêlèrent l’un à l’autre. Ils firent l’amour.

Le lendemain

Cathy regardait dormir Christian, elle touchait son torse, elle aimait la douceur de sa peau contre la sienne. Elle comprenait aujourd’hui pourquoi Johanna l’avait autant aimé. Il était tellement fragile qu’il en était touchant. Ce qui donnait une tel envie de le protéger et de l’aimer. Mais elle avait peur de faire une bêtise. Etait-il tous les deux prêts à vivre leur relation sans qu’il y est de conséquences ? Christian se réveilla, il regarda Cathy et son regard fit chavirer Cathy et tous ses doutes s’envolèrent.

Christian en l’embrassant : Salut toi

Cathy en répondant à son baiser : Salut.

Christian : Rassures-moi tu ne regrettes pas ?

Cathy : Non, je ne peux plus partir et me passer de toi maintenant.

Christian : Tant mieux parce que moi non plus.

Et ils s’embrassèrent à nouveau, heureux d’être ensemble et à nouveau leurs corps se mêlèrent pour ne faire plus qu’un.

Les mois passèrent Christian allait bien, avec Cathy ils s’étaient installé ensemble et présenté respectivement à leurs parents. Tout allait bien en apparence. Mais Cathy sentait que Christian parfois s’éloignait, elle n’osait pas se l’avouer mais elle savait pourquoi. Elle savait qu’il aimait encore Johanna. Même s’il l’aimait ce n’était en rien comparable à ce qu’il ressentait pour elle. Et elle avait l’impression que pendant qu’ils faisaient l’amour il pensait à elle. Elle devait lui en parler mais elle avait peur de le perdre. Et en même temps continuer leur relation était voué à l’échec puisqu’il en aimait une autre.

Cathy prit donc son courage à deux mains et lui parla.

Cathy : Je peux te parler ?

Christian : Oui, ma Cathy qu’est-ce qu’il y a ?

Cathy : j’ai une question à te poser et réponds moi franchement est-ce que tu m’aimes vraiment ?

Christian : Mais bien sur que je t’aime voyons ma chérie.

Cathy : Tu ne penses plus à Johanna alors ?

Christian : …

Cathy : J’avais raison, tu l’aimes encore. Tu comptais vraiment que je n’allais pas me rendre compte que tu ne m’aimais pas autant que je le pensais.

Christian : Ce n’est pas ça, je t’aime Cathy. Tu as été là ou j’avais le plus besoin de quelqu’un. Tu as été ma force, ma lumière et je t’aime.

Cathy : Oui, mais pas comme elle. Elle restera toujours la seule à tes yeux.

Christian : Peu importe elle est à des milliers de km et c’est toi qui est là tu es la seule.

Cathy : Et si tu la revoyais là maintenant, dis-moi que tu ne me quitterais pas.

Christian : …

Cathy : Tu vois, tu ne peux pas me le dire. J’aurais du le savoir dés le départ que ce n’était pas possible entre nous. Et pourtant j’ai voulu y croire. Je m’en vais.

Christian : Non, ne t’en va pas. Je serais perdu sans toi.

Cathy : Je m’en vais pour l’instant car il faut que je digère mais je resterais ton amie et si tu as besoin de moi je serais toujours là.

Christian : Merci Cathy.

FIN

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entre amour et amitié ( spin off une femme avec une femme )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour, l'amitié, la famille
» Bouton au profil de femme avec chignon - fin XIX / début XXème
» Amour ou amitié???
» Amour et amitié, Jane Austen
» D'Amour ou d'Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des séries :: Créations :: Fan Fictions :: Fan Fictions Tétralogie HG Terminés-
Sauter vers: