Forum dédié aux séries de tous les pays
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De l'amitié à l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 5694
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: De l'amitié à l'amour    Mar 29 Mar - 15:25

De l'amitié à l'amour ...


Auteur : Ze Lamélie
Série dont est tirée la fiction : Les mystères de l'amour
Rating : Public Averti
Genre : Yuri
Disclaimer : les personnages appartiennent à Jean Luc Azoulay

Sur une plage à Love Island, deux femmes dans les bras l’un de l’autre, deux femmes que pourtant rien ne destinait l’une à l’autre et qui pourtant c’était retrouvé à s’aimer sans s’en rendre compte.

Flashback
Johanna était venu voir Jeanne par amitié, elle savait que sa rupture avec Nicolas l’avait beaucoup affecté.
Jeanne était contente de voir son amie , tout de suite , le sourire et l’air enjoué de Johanna lui changea les idées.

A la maison au bord de la piscine

Johanna : Comment tu vas ?

Jeanne : ça va.

Johanna : Pas à moi, tu peux tout me dire, tu sais.

Jeanne : Bien sur, je pense encore à Nico mais Johanna, il m’a fait trop de mal. J’ai l’impression que tout ce qu’on a pu vivre ne compte pas pour lui. Il ne se bat pas pour nous. Et il me trompe avec des jeunes Fanny , Aurélie la sœur de Béné. J’en peux plus.

Jeanne se mit à sanglotait. Johanna la prit dans ses bras. Johanna ne comprenait que trop bien ce que Jeanne pouvait ressentir. Christian l’avait fait tellement souffrir. Elle aussi y avait cru, encore la dernière fois mais elle était vite redescendu. Il n’était plus le Christian qu’elle avait tellement aimé. Il était juste une pâle copie incapabe de murir.

Johanna : Pleure , laisse toi aller. Tu sais moi aussi j’ai vécu ce que tu as vécu. J’ai été très mal quand Christian ai retourné vers Angèle. Je n’ai rien dit, j’ai fait comme si tout allait bien mais je lui en voulais. Tu sais quoi on a pas besoin des mecs. D’accord. On va s’amuser et ce soir on va sortir en boite.

Jeanne : Euh tu es sure ?

Johanna : Oui, il faut faire la fête. On ne va pas rester ici à se lamenter.

Jeanne : Oui, tu as raison. On va aller faire la fête.

Elles allèrent donc en boite, bien sur deux filles seules aussi jolies attiraient les regards et les dragueurs mais elles les envoyaient systématiquement voir ailleurs. Elles dansèrent et burent toute la nuit. Au petit matin, quand elles rentrèrent à la maison. Elles étaient complètement bourrées.

Jeanne : Merci Johanna , ça fait bien longtemps que je m’étais pas autant amusé.

Johanna : de rien, moi aussi.

Jeanne : Demain, on va se réveiller avec la gueule de bois.

Johanna : Oui, mais j’ai un remède texan , tu verras.

Jeanne : Tu me fais rire. Vraiment merci d’être venue.

Johanna : C’est normal , les amies sont fait pour ça. Et ce n’est pas parce que je vis au Texas , que je vous oublie.

Jeanne : Je sais. Tu es quelqu’un de tellement génial Johanna, je comprends pas comment Christian peut préférer une gamine à toi.

Johanna : Merci et je te retourne le compliment. Nicolas ne sait pas ce qu’il perd.

Jeanne : Bon assez parler, si on allait dormir.

Jeanne se pencha vers Johanna pour lui dire bonne nuit mais au lieu d’atterrir sur la joue , le bisou atterrit sur les lèvres de Johanna.

Jeanne : excuse-moi.

Johanna : c’est pas grave , et puis c’était pas désagréable.

Jeanne : Tu as raison.

Johanna l’embrassa à son tour sur ses lèvres et cette fois-ci les deux filles le prolongèrent. Elles finirent par se séparer et troublées partir se coucher en se disant bonne nuit. Elles s’endormirent pensant l’une comme l’autre que c’était l’alcool qui les avaient fait ressentir ça.

Le lendemain, elles avaient la gueule de bois et mal à la tête.

Johanna qui s’était levé avant Jeanne , prépara son remède texan puis le petit déjeuner. Jeanne se réveilla quelques minutes plus tard.

Jeanne : Mais tu n’aurais pas dû , tu sais.

Johanna : Mais si , après tout , je suis chez toi. Allez tiens c’est pour toi. Voilà mon remède pour la gueule de bois.

Jeanne : Merci, j’en ai bien besoin, j’ai un de ces mals de tête.

Jeanne but le remède et mangea son petit déjeuner en compagnie de Johanna. L’une comme l’autre ne parlait pas du baiser qu’elles avaient échangé la veille.

Jeanne : On fait quoi aujourd’hui.

Johanna : Et si on faisait rien et on se dorait juste au bord de la piscine.

Jeanne : Très bon programme.

Quelques minutes plus tard , elles s’installèrent sur les transat au bord de la piscine.

Johanna : tu me mets la crème sur le dos, j’ai pas envie de bruler.

Jeanne : Oui, tu as raison, tu me le feras aussi après.

Johanna : D’accord.

Jeanne etala la crème sur le dos de Johanna. Johanna devait avouer que le contact des mains de Jeanne sur sa peau était agréable. Quand Jeanne arrêta, elle aurait aimé qu’elle continue.
Elle mit à son tour la crème sur le dos de Jeanne , et le contact de sa peau était douce, elle aurait bien continué plus que de raison. Mais qu’est-ce qu’il lui arrivait ?
Jeanne de son côté avait un peu prés les mêmes pensées.

Allongées sur les transats, Jeanne et Johanna ne disaient plus rien. Johanna alla nager quelques minutes plus tard dans la piscine. Jeanne la regardait. Elle alla la rejoindre. Elle lui balança de l’eau.

Johanna : Ah ouais c’est comme ça , elle lui en balança aussi puis elle passa sous l’eau et la souleva par les pieds.

Jeanne : Ah mais c’est pas juste ça.

Johanna la reposa, et elles se retrouvèrent en face l’une de l’autre. Leurs regards se croisèrent, leurs visages se rapprochèrent et elles s’embrassèrent. Leur baiser était plus intense que celui de la veille. Elles finirent par se séparer.

Johanna : Qu’est ce qu’ils nous arrivent ?

Jeanne : Je ne sais pas.

Johanna : C’est parce qu’on en a marre des hommes. Alors on ne sait plus ou on est.

Jeanne : Oui, c’est ça.

Johanna : Néanmoins, j’ai très envie de t’embrasser à nouveau.

Jeanne : Moi aussi.

Elles s’embrassèrent à nouveau. Leur baiser tendre et intense dura de longues minutes. Enlacés dans la piscine, l’une comme l’autre n’avait aucune envie de l’arrêter. Elles finirent par se séparer et sortir de la piscine en se tenant par la main. Elles prirent chacune la serviette de l’autre et se séchèrent l’une l’autre. Elles s’embrassèrent à nouveau.

Jeanne : Jamais j’aurais pu imaginer ressentir ça en t’embrassant.

Johanna : Moi non plus.

Jeanne : tu crois pas que c’est juste une manière d’oublier nos problèmes ?

Johanna : Je sais pas. Tout ce que je sais c’est que j’aime sentir tes lèvres sur les miennes et que quand je t’ai mis la creme et que tu m’as mis la creme , j’ai aimé le contact de ta peau sur la mienne.

Jeanne : Moi aussi.

L’une comme l’autre approchèrent leurs mains du corps de l’autre lentement comme si en allant trop brusquement, le moment et ce qu’elles ressentaient aller s’évanouir. Elles s’assirent sur le transat et s’embrassèrent tout en caressant le corps de l’autre. L’une comme l’autre frissonnait. Elles finirent par aller dans la chambre.

Dans les jours qui suivirent, Jeanne et Johanna vivaient leur vie ensemble, heureuses à nouveau comme elles ne l’avaient pas été depuis bien longtemps. Parfois elles allaient sur la plage, regardait la mer et l’horizon.

Fin flashback


Fin.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
De l'amitié à l'amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHALEUR D’AMOUR INTENSE
» [ANIME] - Hanbun no Tsuki ga Noboru Sora -
» Coup de foudre?
» Amour ou amitié???
» Liberté et amour/amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des séries :: Créations :: Fan Fictions :: Fan Fictions Tétralogie HG Terminés-
Sauter vers: