Forum dédié aux séries de tous les pays
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et si c'était elle...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 6044
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Et si c'était elle...    Mer 21 Fév - 17:00

Et si c'était elle  …

Auteur : Ze Lamelie
Série dont est tirée la fiction : Les Mystères de l'amour
Rating : tout public
Pairing : Marie/Christian
Disclaimer : les personnages appartiennent à Jean Luc Azoulay
Note : : On le sait dans la saison 17, Fanny et Christian vont se séparer et Nadège va être la nouvelle copine de Christian, personnellement je me dis que jla aurait pu trouver mieux pour Christian, et voilà pourquoi j'ai choisi de faire une version , j'en ferais certainement d'autres avec le même couple ou d'autres , marion ne hurle pas cathy ou béné je t'entends lol , j'y pense aussi.

.................................................................................................................................................

Christian ne pouvait s'empêcher de penser que Fanny le trompait vraiment avec Fava. Il ne pouvait s'empêcher d'avoir des doutes. Il était parti, il était aller dans un bar et il avait pris une cuite. Il avait été retrouver en état d'ivresse sur la voie publique et avait fini au commissariat.

Marie l'avait reconnu , elle avait attendu que l'alcool ne fasse plus effet pour lui parler.

Marie : Christian , pourquoi tu t'es mis dans un état pareil ?

Christian : Parce que j'ai perdu Fanny , elle me trompe avec Fava. Tu as pas vu InfoFrance ?

Marie : Tu sais quoi , même si je connais peu Fanny, pour moi elle est pas capable de faire ça. Je pense que Fava le fait exprés pour te faire douter. Il veut vous séparer. Tu devrais faire confiance à Fanny. Ne fais pas la même erreur que moi. Ma jalousie m'a couter mon couple avec Nicolas.

Christian : C'est vrai que ce serait pas la première fois que Fava fait tout pour nous séparer. Tu as sans doute raison.

Marie : Arrête de douter de toi, tu es quelqu'un de génial et Fanny t'aime.

Christian : Merci. Toi aussi tu es quelqu'un de bien, j'espère vraiment que tu trouveras la bonne personne.

Marie : Merci. J'espère aussi. Donc allez je te libère mais tu vas retrouver Fanny.

Christian : Oui, merci encore. Tu es vraiment une amie.

Marie : Tu en doutais ?

Christian : Non.

Il partit aprés l'avoir pris dans ses bras et l'avoir remercier encore une fois. Marie l'avait regardé partir. Elle savait que s'il n'y avait pas Fanny , elle aurait pu craquer pour lui. Il était terriblement beau, encore plus quand il était vulnérable. Mais malheureusement il était pris. Elle n'avait pas de chance. Bon elle avait Guéant, mais plus pour pas être seule qu'autre chose. Elle s'arrêta là de ses reflexions.

Christian était retourné vers Fanny, Fanny l'avait accueilli à bras ouverts, bien qu'elle lui en voulait un peu d'avoir douté d'elle. Mais toutes les apparences étaient contre elle, n'importe qui aurait doutait. Ses amis doutaient , Laly , son père aussi avait douté. Mais elle espérait que la relation, sa relation avec Christian était plus forte. Elle était peut être pas aussi forte qu'elle le pensait.
Dans les jours qui suivirent , Christian et Fanny étaient ensemble mais la confiance de l'un en l'autre étaient entamés, comme brisé.

Christian alla voir Marie, elle l'avait aidé et il avait besoin de lui parler. Il était passé la voir au commissariat.

Marie : Christian , qu'est ce qui t'ammène ? Je croyais que ça c'était arrangé avec Fanny ?

Christian : Oui, ça c'était arrangé , mais j'ai l'impression que c'est plus pareil , elle m'en veux de pas avoir eu confiance en elle , je crois qu'en fait la confiance est brisé dans notre couple du coup ça se ressent.

Marie : Je suis désolée d'entendre ça. Mais je pense vraiment que vu votre amour , vous allez retrouver la confiance que vous avez l'un en l'autre , j'en suis sure.

Christian : Tu as raison. Merci.

Marie : Merci de venir m'en parler. Ta confiance me touche beaucoup.

Christian : Tu m'as vraiment aidé la dernière fois et j'avais besoin d'en parler à quelqu'un. J'aurais pu aller voir les autres. Mais c'était à toi que j'avais envie d'en parler.

Marie : ça me touche encore plus. .. Bon il faut que je travaille.

Marie ne parlait pas en l'air, elle était vraiment touché, que Christian vienne lui parler. Elle craquait encore plus pour lui et pourtant elle faisait tout pour qu'il sauve son couple avec Fanny. Elle devait être complètement folle de faire ça. Christian l'a touchait tellement, elle le sentait tellement fragile et peu sur de lui, ça le rendait tellement émouvant. Elle avait l'impression qu'il ne voulait pas montrer cette facette de lui. C'était peut être pour ça qu'il était venu se confier à elle.


Christian : Oui, je m'en vais. Désolé de t'avoir dérangé.

Marie : Tu ne me déranges pas du tout.

Christian : C'est gentil. J'ai envie de t'inviter à diner avec nous pour te remercier.

Marie : Je … Merci , mais ce soir , je dois sortir avec Stéphanie.

Christian : Tant pis, mais tu peux demain soir ?

Marie : euh … oui. D'accord.

Christian : Ok à demain , 20h ça te va

Marie : Oui... parfait.

Marie ne pouvais pas refuser ce diner deux jours de suite, et pourtant voir Christian avec Fanny, elle aurait du mal , elle le savait.

Stéphanie arriva quelques minutes plus tard, trouvant Marie assez mal.

Stéphanie : Marie qu'est ce que tu as ?

Marie : Je … Je craque pour Christian.

Stéphanie : Mais ..

Marie : Oui, je sais il est avec Fanny. Et le pire c'est que vu que je l'ai aidé , il m'invite demain à diner avec lui et Fanny.

Stéphanie : Refuse

Marie : J'ai déjà refusé pour ce soir en prétextant que je devais sortir avec toi.

Stéphanie : Emmène Guéant. Au moins il te collera , et tu penseras à t'en débarasser et pas à Christian et le fait qu'il soit avec Fanny.

Marie : Trés drôle.

Stéphanie : Ou alors tu dragues ouvertement Christian devant Fanny pour qu'elle te foute dehors.

Marie : C'est ça Rigole, fous toi de moi. J'ai le chic pour craquer pour des hommes qui sont pas faits pour moi.

Stéphanie : Peut être qu'il est fait pour toi mais qu'il ne le sait pas encore. Aprés tout il a des problèmes avec Fanny.

Marie : Arrête, il l'aime vraiment Fanny. Il était dans un état la dernière fois quand il a cru qu'elle l'avait trompé avec Fava.

Stéphanie : Ok, fais comme tu veux.

Marie : Je voudrais annuler ce diner. Il faut que je trouve une excuse. Je sais, je vais être de service.

Stéphanie : Il va finir par comprendre que tu évites de diner avec eux.

Marie : Peut être mais en attendant au moins je ne les verrais pas tous les deux.

Stéphanie : C'est reculer pour mieux sauter, tu le sais ça. Tu finiras par les voir ensemble.

Marie : Oui, mais pour l'instant c'est trop dur.

Stéphanie : D'accord.

Marie finit par annuler donc le dîner du lendemain avec Christian et Fanny, Christian trouva ça bizarre. Déjà il avait senti le comportement de Marie différent, quand il lui avait demandé à venir dîner avec eux. C'était étonnant dans la mesure ou elle l'avait aidé dans son couple. Il fallait qu'il en est le cœur net. Même s'il avait une petite idée du pourquoi ? Il fallait qu'il sache. Il alla la voir au commissariat.

Marie : Christian , qu'est ce que tu fais là ?

Christian : Je voulais juste savoir si tu es vraiment de service ce soir, ou si tu ne veux pas diner avec nous ?

Marie : … Mais pourquoi je ne voudrais pas dîner avec vous ?

Christian : J'ai peut être une idée mais je veux te l'entendre dire. Regarde-moi et dis moi pourquoi tu ne veux pas dîner avec moi et Fanny ?

Marie : … Je ne peux pas te le dire.

Christian : Tu ….

Marie : Oui, j'ai craqué pour toi. Et je … ne peux pas te voir avec Fanny.

Christian : Mais …

Marie : Oui, je sais je t'ai remis dans les bras de Fanny , mais tu l'aimes ça se voit et je préfère que tu sois heureux avec quelqu'un d'autre même si ce n'est pas avec moi.

Christian : Je …. ne sais pas quoi dire.

Marie : Il n'y a rien à dire. Tu aimes Fanny, tu es heureux avec elle. C'est tout ce qui compte. Maintenant laisse-moi s'il te plait.

Christian : Je... suis désolé.

Marie : Tu n'y es pour rien, c'est moi qui est craqué sur toi alors que tu es pris.

Christian : Oui , mais je suis quand même désolé. Je vais m'en aller.

Marie : Oui.

Il alla vers la porte et au moment de prendre la poignée, il se retourna vers Marie. Elle avait les yeux pleins de larmes. Il retourna vers elle et la prit dans ses bras.

Christian : Ne pleure pas, s'il te plait. J'aime pas te voir comme ça. Tu trouveras quelqu'un, de mille fois mieux que moi, qui t'aimeras comme tu dois être aimé.

Il desserra son étreinte, et essuya les larmes sur la joue de Marie. Il croisa son regard empreint de tristesse. Il ne pu s'empêcher de l'embrasser. Elle se laissa faire puis le repoussa.

Marie : Va t'en, je n'ai pas besoin de ta pitié.

Christian : Je …

Marie : Quoi ? Tu m'as embrassé juste parce que j'ai pleuré et que ça te touche. Mais Tu aimes Fanny alors s'il te plait , ne continue pas à me faire du mal et va t-en.

Christian s'en alla. Il savait qu'elle avait raison. Elle l'avait touché et il avait eu envie de l'embrasser mais est-ce que c'était de la pitié ? Il n'en savait rien. Il aimait Fanny , elle avait raison. Il rentra auprés de Fanny, mais bizarrement son baiser avec Marie, ses yeux , son regard , sa bouche , il n'arrêtait pas d'y penser. Il embrassa Fanny et essaya de ne plus y penser. Marie était une amie, rien de plus.

Marie aussi n'arrêtait pas de penser à ce baiser. Elle ne savait pas ce qui ce serait passer si elle l'avait pas repousser. Mais elle savait une chose , elle ne voulait pas faire ça à Fanny. Elle aimait Christian, mais elle ne pouvait pas être sa maitresse. Il fallait qu'elle oublie ce baiser , de toute façon ça n'avait été qu'un baiser de pitié, même si elle avait adoré ses lèvres et qu'elle aurait tout donné pour le continuer , pour à nouveau être dans ses bras. Rien n'était possible.

_________________


merci elfey

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 6044
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Et si c'était elle...    Mer 21 Fév - 17:02

Christian était au studio avec Fanny et ne pensait plus à Marie, en tout cas il essayait. Il était heureux avec Fanny , dans leur musique. Elle était son avenir. Mais une petite voix, lui disait qu'il avait peut être tort.

Marie , elle aussi , se plonger dans le travail et éviter de penser à Christian. Mais c'était sans compter sur Hélène et Nicolas qui l'invitait à la maison à une fête pour célébrer le baptême de Nils. Elle aurait voulu décommander voir Fanny et Christian était encore au dessus de ses forces. Mais elle ne voulait pas faire ça à Hélène et au petit Nils. Et puis elle serait avec Stéphanie. Elle l'aiderait quand elle irait pas bien. Elle la ramènerait.

Elles arrivèrent le plus tard possible à la fête comme ça, elles ne resteraient pas longtemps. Stéphanie avait essayé de convaincre Marie, de pas venir. Mais c'était ces amis, elle voulait être là pour Hélène et Nils.

Quand Marie et Stéphanie arrivèrent, Hélène et Nicolas les accueillirent à bras ouverts,Christian et Fanny étaient déjà là, l'un contre l'autre. Stéphanie tenait le bras de Marie qui était mal à l'aise. Christian aussi était mal à l'aise. Il sentait dans le regard de Marie qu'elle était mal, il aurait voulu aller vers elle, et lui dire que tout irait bien. Mais il ne pouvait pas.

Au bout d'un moment , Marie prétexta qu'elle se sentait pas bien pour sortir, Stéphanie discutait avec les autres, elle préféra la laisser s'amuser.

Christian la vit sortir et la suivit dehors, en disant à Fanny qu'il devait lui parler du diner annulé.

Christian : Marie, Attends

Marie : Non, Christian, je ne peux pas rester, ce n'est pas possible. Je ne peux pas te voir avec Fanny.

Christian : Je …. J'ai souvent pensé à toi depuis …

Marie : Non, tu as pas le droit de me dire ça, tu es avec Fanny, tu vas te marier avec elle. Tu as pas le droit de me dire que tu as pensé à moi. Sinon je vais croire que … Je vais garder espoir pour nous. Et non il ne faut pas. Tu veux me dire quoi ? Tu veux quoi ?

Christian : Je ne sais pas, je sais que ça me tue de te voir aussi mal, que j'ai envie de te prendre dans mes bras, que j'ai …. que je ne suis plus ou j'en suis , ni ce que je ressens pour toi.

Marie : Tais-toi, je peux pas entendre ça.

Christian  s'approcha d'elle et l'enlaça. Elle aurait voulu s'éloigner. Mais elle resta malgré elle entre ses bras. Elle se sentait protégé. Christian finit par desserrer son étreinte. Il lui chuchota à l'oreille «  laisse-moi du temps pour savoir ou j'en suis. » Il s'éloigna, la laissant en proie au doute et à une étincelle d'espoir. Mais elle ne pouvait pas penser que Christian quitterait Fanny pour elle.Ils étaient tellement proches et avait surtout la musique en commun. Que pourrait t-elle lui apporter ? Ce n'était pas possible et pourtant ces mots, cette étreinte, prouvait qu'il ressentait quelque chose pour elle. Elle avait envie d'y croire, tellement envie d'y croire.

Christian retrouva Fanny, il ne savait vraiment pas ce qu'il ressentait, ni ou il en était. Il savait qu'il ressentait quelque chose pour Marie, mais il ne savait pas encore si c'était de l'amour , de la compassion ou autre chose. Ni si ça voulait dire qu'il aimait moins ou plus Fanny.

Le lendemain matin, Christian alla chez Marie.

Marie : Mais Christian … Tu m'as demandé du temps ?

Christian : Oui, mais j'ai aussi dit que je pensais à toi, tu me manquais.

Marie : Dis pas ça, s'il te plait.

Christian : C'est la vérité.

Marie s'approcha de lui, il l'enlaça. Il desserra son étreinte et l'embrassa. Elle aurait voulu refuser ce baiser mais elle ne pouvait pas. Ils continuèrent de s'embrasser et c'est comme si plus rien autour d'eux n'exister. Ils étaient seuls au monde. Ils finirent par arrêter le baiser. Mais leurs têtes restaient très proches. Marie aurait voulu s'éloigner, car être avec lui maintenant, n'était pas raisonnable. Mais elle n'y pouvait rien, elle se sentait irrémédiablement attiré et amoureuse de cet homme. Prés de lui, elle n'avait plus aucun contrôle sur elle même, elle fondait littéralement en le voyant. Elle avait juste envie d'être dans ses bras et de l'embrasser. Elle l'attira à elle et l'embrassa à nouveau. Ils parcoururent les quelques mètres qui les séparaient du lit et s'allongèrent dessus. Ils se déshabillèrent et pour la première fois, leurs corps se découvrirent et ils ne firent qu'un.

Quand ils eurent terminés, ils se regardèrent, Marie savait qu'il devait partir, elle aussi devait aller travailler, mais ils n'avaient envie ni l'un ni l'autre de se séparer.

Marie finit par parler : Je .. dois y aller , je dois partir travailler. Même si j'ai pas très envie d'y aller. J'ai l'impression que ce qu'on a vécu ce matin, n'est qu'un rêve et que je vais me réveiller.

Christian l'embrassant : Ce n'est pas un rêve, et moi aussi je dois partir. Et ce qui viens de se passer m'a fait prendre ma décision. Je vais quitter Fanny, je ne l'aime plus autant que je le croyais sinon je n'aurais pas craqué pour toi.

Marie : Tu … es sur ?

Christian : Oui, je suis sur. Je me sens tellement bien avec toi, j'ai envie d'être avec toi.

Marie : J'ai cru que tu ne me dirais jamais ces mots. Ça fait tellement du bien d'entendre ça.

Christian : Je sais... Il faut que j'y aille.

Marie : Moi aussi.

Marie et Christian se douchèrent et partirent de chez elle chacun de son côté. Marie alla travailler, heureuse comme elle ne l'avait pas été depuis longtemps et Christian partait dire à Fanny qu'il la quittait, en chemin , il appela Yann, son ancien producteur pour qu'il soit là pour Fanny. Il était hors de question que Fanny ai des problèmes dans sa carrière suite à leur rupture. Il voulait qu'elle soit protégé car même s'il ne l'aimait plus comme avant, il tenait encore beaucoup à elle.

_________________


merci elfey

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Lamélie
Admin
avatar

Messages : 6044
Date d'inscription : 06/02/2012
Age : 36
Localisation : drome

MessageSujet: Re: Et si c'était elle...    Mer 21 Fév - 17:02

Il arriva chez lui, il savait que ce serait dur. Comment lui dire que c'était fini, que leur histoire avait été belle mais qu'ils avaient fini par s'éloigner, par la force des choses. Que tout ce qu'il s'était passé, avait fragilisé leur histoire et avait laissé une place pour que quelqu'un d'autre entre et prenne de la place dans son cœur. Il ne pouvait pas dire qu'il la quittait car il en aimait une autre et que c'était Marie. Ce serait encore plus dur pour elle. Elle ne pourrait pas comprendre. Lui- même ne comprenait pas comment en si peu de temps, il avait pu craquer pour Marie.

Il entra, Fanny alla vers lui pour l'embrasser. Il la repoussa.

Fanny : Qu'est ce qu'il y a ?

Christian : Il faut qu'on parle, je … te quitte.

Fanny : Mais non, Christian, entre nous c'est pour toujours, tu le sais on va se marier.

Christian : Non, je … suis désolé, mais on s'est éloigné , avec ce qu'il s'est passé ça a brisé notre couple. Je … ne t'aime plus comme avant.

Fanny : Non , non tu peux pas me faire ça. J'ai besoin de toi moi. Elle voulu le frapper. Il la repoussa.

Christian : C'est comme ça, Fanny. Tu trouveras, quelqu'un d'autre , tu aimeras quelqu'un d'autre, tu es jeune, tu peux surmonter tout ça.

Fanny : Mais je veux pas surmonter ça. Je veux pas vivre sans toi, je peux pas vivre sans toi.

Christian : Je vais te laisser seule, pour que tu prennes tes affaires. Je vais appeler Rudy , il viendra t'aider.

Christian sortit, il se sentait tellement mal, de lui faire du mal. Il appela Rudy pour lui dire qu'il quittait Fanny et qu'elle avait besoin de lui. Il demanda aussi à Rudy d'appeler John , c'était lâche de sa part, mais il ne se voyait pas affronter John même au téléphone après avoir du rompre avec Fanny. C'était trop pour lui. Même s'il savait qu'il devrait affronter John tôt ou tard.

Il envoya un sms à Marie : J'ai besoin de te voir.

Marie  lui répondit par sms  : Moi aussi.

Christian  toujours par sms : Je suis là dans dix minutes.

Dix minutes plus tard, il arrivait au commissariat, il arriva dans le bureau de Marie. Tout de suite, il l'a pris dans ses bras et l'embrassa. Il avait besoin de la sentir contre lui, qu'il avait fait le bon choix et pas fait souffrir Fanny pour rien.

Marie : La rupture a été difficile

Christian : Oui, très. J'aime pas lui faire de la peine comme ça.

Marie : Moi aussi, j'ai l'impression de te voler à elle et je déteste ça.

Christian : Oui, mais on ne pas commander qui on aime, les sentiments arrivent , on les ressents sans savoir pourquoi ni comment, c'est comme ça.

Marie : C'est tellement vrai et beau ce que tu dis. J'avais presque oublié que j'étais tomber amoureuse d'un poète.

Il l'embrassa à nouveau intensément. Marie répondit à ce baiser.

Marie : Hum hum tu ferais mieux de partir, sinon je vais pas arriver à travailler, je vais avoir envie de faire autre chose.

Christian : Ah oui, et si j'ai envie de rester , tu vas me mettre en cellule ?

Marie : Non, je vais te garder en protection très rapprochée dit-elle en l'embrassant fougueusement et l'attirant un peu plus contre elle.

Christian : Ah oui mais c'est très bien ça. Il la posa sur le bureau et continua à l'embrasser. Ils commençaient à se déshabiller quand ils entendirent frapper à la porte du bureau , très vite ils se séparèrent. Ils remirent leurs habits en ordre.

Marie : Oui, c'est bon, vous pouvez rentrer.

Stéphanie : Salut Christian , oui Marie c'est moi, je voulais te parler d'une affaire.

Christian : C'est bon, j'allais partir. Je t'appelle.

Marie : Oui, à plus tard alors que Stéphanie étais dos à la porte et à Christian , Christian lui dit je t'aime , juste pour que Marie puisse le lire sur ces lèvres et Il partit.

Stéphanie : ça a l'air d'aller avec Christian, comme quoi rien n'est impossible.

Marie : Oui, j'ai du mal à y croire, je me sens tellement bien avec lui. J'ai tellement peur que ça s'arrête.

Stéphanie : Arrête de te poser des questions. Il est avec toi, et il a l'air complètement accro de ce que j'ai pu voir à la façon qu'il a de te regarder. Donc il y a aucune raison que ça s'arrête.

Marie : Oui, tu as raison. Mais tu sais avec Fanny, ils avaient tellement en commun. J'ai peur qu'il finisse par s'ennuyer avec moi.

Stéphanie : Fais toi confiance, un peu. Tu serais pas ma meilleure amie, si tu étais pas aussi géniale que moi dit-elle en riant.

Marie riant aussi : C'est ça , tu as raison. Ah la la il y a que toi pour me faire rire.

Et ensuite , elles se mirent enfin à travailler.

Quand Christian sortit, il allait mieux qu'en allant voir Marie. Marie lui donner tellement de choses, il ne savait comment l'expliquer. Elle lui donnait confiance en lui et en l'avenir. Elle lui donnait de la force.

Il rentra chez lui, Fanny était parti mais John était là.

Christian : John je suis … Il n'eut pas le temps de finir que John lui mit un poing dans la figure.

John : Tu avais pas le droit de quitter ma fille et de lui faire du mal. Je veux plus jamais te revoir.

Et il s'en alla.

Christian avait pas eu le temps de s'expliquer mais il comprenait John. C'était sa fille aprés tout. S'il avait une fille, il aurait sans doute réagi de la même façon. Il rentra chez lui et alla à la salle de bains pour voir les dégâts que lui avait fait John. Il était un peu amoché mais ça irait, il ouvrit la boite à pharmacie et prit ce qu'il fallait pour désinfecter. Il retourna dans le salon, cela lui faisait bizarre de pas voir les affaires de Fanny. C'était fini, bien fini. Quelque part ça lui donnait envie de pleurer. Même s'il aimait Marie, il avait vécu si longtemps avec Fanny et tellement de choses. C'était toujours dure la fin d'une histoire. Même s'il savait qu'il avait pris la bonne décision. Il finit par reprendre ses esprits.

Il appela Marie, il l'invita à venir chez lui le soir même, il voulait lui préparer un bon dîner. Elle a dit qu'elle serait ravie. Il lui prépara un très bon diner.

Marie avait parlé à Guéant, que c'était terminé, pour le peu qu'il y avait eu entre eux. Guéant bien sur était sous le choc mais bien qu'il aimait Marie. Il avait toujours su qu'elle n'était avec lui que par dépit.

Marie rejoignit donc Christian pour le dîner. Christian avait mis les petits plats dans les grands, il avait sorti les chandelles et avait fait une belle décoration avec des pétales de roses et une rose rouge au milieu.

Marie : C'est magnifique et ça sent bon. Je te savais pas cordon bleu en plus.

Christian : J'ai plein de talents cachés qu'est ce que tu crois ?

Marie : Je vois ça. Elle l'embrassa. Et ils s'installèrent pour déguster le dîner les yeux dans les yeux. Ils étaient à nouveau seuls au monde. Le monde autour d'eux n'exister plus.

Aprés avoir diner, Marie s'installa sur les genoux de Christian et l'embrassa. : C'était délicieux. J'ai très envie de te remercier pour ce fabuleux dîner.

Christian : Ah oui, Comment ? Montre moi.

Marie se leva et elle l'attira à elle et ils partirent dans la chambre. Leur corps se mêlèrent à nouveau , ils ne faisaient plus qu'un.

Le lendemain, alors que la lumière du jour éclairait la chambre. Christian regarda la femme qu'il avait dans ses bras. Il n'aurait jamais imaginé quand elle était avec Nico, qu'il finirait avec elle et pourtant il savait qu'il l'aimait. Elle était à la fois forte et fragile, elle était sincère, douce et merveilleuse. Il voyait son avenir avec elle, il se voyait enfin père avec des enfants qui couraient partout avec elle. C'était elle, sa femme, son avenir.

FIN.

_________________


merci elfey

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si c'était elle...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si c'était elle...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des séries :: Créations :: Fan Fictions :: Fan Fictions Tétralogie HG Terminés-
Sauter vers: